Bit.Trip Beat

Débarquant de nulle part sur le WiiWare américain en mars 2009, Bit. Trip Beat se veut à première vue un jeu au look pixel et catégorisé dans la gamme des jeux de rythme. Qu’en est-il vraiment de ce tout premier opus des aventures musicales du Commander Video ?

Rythme à l’horizontale

Développé par Gaijin Games, un studio créé par Alex Neuse en 2007, Bit. Trip Beat promet une expérience visuelle et musicale totalement hors du commun. Se présentant, même dans son menu principal, comme une sorte de casse-brique inversé ou le joueur contrôle un palet de couleur qui peut aller de haut en bas sur le bord gauche de l’écran, le jeu fait le pari de proposer un gameplay nouveau et simple à prendre en main.

Effectivement que ce soit à la souris, au clavier, à la manette, à la tablette tactile ou à la Wiimote, il est très facile de contrôler cette petite barre, façon Pong, qui nous accompagnera tout au long des trois longs niveaux proposés. Chaque niveau aura sa propre musique de fond qui interagira alors avec le niveau d’excellence du joueur.

Plus le joueur est bon, plus il améliore le niveau graphique et remplace le chiptune par des sonorités toujours plus “modernes”. À l’inverse, plus il rate de pixels et plus le jeu se rétrograde jusqu’au Game Over. Cela n’atteint jamais des sommets visuels pour garder une image de jeu voguant sur la nostalgie des pixels et pour beaucoup, c’est une bonne chose. Cela offre un univers complètement original à ce Bit. Trip Beat d’une autre dimension qui, en cas de coup dur, plonge le joueur dans un monde monochrome possédant un seul son. Artistique et nostalgique.

Un vrai bon “petit” jeu

Jouer avec la musique, ce n’est pas nouveau. Ce qui l’est en revanche, c’est le mélange habile entre le casse-briques et le jeu de rythme qui se dégage de ce “petit” Bit. Trip Beat. Plusieurs briques de couleurs et de formes différentes apparaitront sur la droite de l’écran et se précipiteront sur la gauche que le joueur “défend” avec sa barre de jeu. Chacun brique a son rythme et sa façon de se mouvoir. On doit alors rapidement saisir les mouvements de chacun des pixels à réceptionner, même quand ceux-ci zigzaguent, débarquent en un flux continu dont il faut savoir gérer les mouvements impromptus ou même quand ils se dédoublent et qu’il faut alors redoubler de réflexes pour intercepter tout ce beau monde. C’est rapide, très précis et complètement Hardcore pour les débutants. Heureusement, trois modes de difficulté sont proposés dans la version PC du jeu.

Sur Wii, la Wiimote est davantage compliquée à prendre en main, mais se révèle très amusante à pratiquer. Enfin, sur iPhone, on en a paradoxalement pour son argent puisque les trois niveaux sont divisés en plusieurs petites parties ainsi jouables dans les courts moments de pause. À vrai dire, on serait tenté de penser que ce format de “petits niveaux” et bien plus intéressant à jouer, car dans sa version PC et Wii, Bit. Trip Beat est de ces jeux qui ne forcent pas à la rejouabilité une fois un niveau terminé ou un Game Over atteint. On y joue qu’une fois par semaine, une petite partie de temps en temps, mais jamais de façon frénétique sous peine de vite s’ennuyer. C’est là son seul défaut, aisément pardonnable et de toute façon logique au vu du style de jeu proposé.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Une pensée sur “Bit.Trip Beat

  • 15/03/2011 à 07:11
    Permalink

    Je suis totalement en accord avec cette critique, j’ai eu le jeu aux alentours de Noël, je le trouve vraiment excellent, mais je n’y joue jamais, la faute à des niveaux vraiment long et une difficulté assez élevé, assez rebutante sur ce type de jeu. Très bon test!

    Répondre

Laisser un commentaire