Magnetic Shaving Derby

Certains créateurs ne doutent de rien et ce jeu sorti sur l’AppStore nous le prouve. Combinez un aimant, du rasage et un compteur pour obtenir un des jeux les plus loufoques, mais amusants, de ces derniers mois. Et dire qu’il n’apparait même pas dans le Top 50 d’iTunes…

Rase-moi ça !

Vous aussi vous détestiez vous raser votre début de barbe d’adolescent metalleux lorsque votre mère vous affirmait que c’était moche, que ça vous donnait un genre qui n’était pas le vôtre, etc. ? Magnetic Shaving Derby a cette première qualité qu’il s’agit de raser des poils virtuels et donc de ne pas gâcher tout son sex-appeal (ou son gros coté ours sauvage) juste pour faire bon chic bon genre. Tout droit venu d’un générateur de noms aléatoire, de l’aveu même de son créateur Brandon Williamson, Magnetic Shaving Derby est un jeu de scoring réellement pas comme les autres.

Trois modes de jeux sont disponibles, dont deux sensiblement identiques visuellement : le Classic Mode (un Time Trial) et le Score Attack. Ces deux modes placent l’ambiance dans l’espace, ou un énorme visage doit être rasé à l’aide d’une lame et… d’un aimant. Il faut alors manipuler la lame de rasoir en prenant compte des mouvements très particuliers qu’offre l’aimant tactile. Les premières parties sont un massacre : le visage saigne, pleure, souffre. La lame de rasoir part dans tous les sens et malheureusement pour le joueur, plus le visage souffre et plus les poils repoussent. Dans ce titre ou logiquement la moyenne du classement et de deux minutes de jeu maximum pour rendre le visage imberbe, le débutant va réussir à culminer au dessus des cinq minutes voir davantage. Diaboliques, les contrôles tactiles demandent un joli temps d’adaptation, mais sont très réussis. Quant au Score Attack, il ajoute plusieurs objets qui changent la donne tels qu’un switch permettant à l’aimant de repousser la lame plutôt que de l’attirer (inversant donc la façon de jouer), des concombres sur les yeux venus les protéger mais aussi faire rebondir le rasoir (logique) et encore bien d’autres bonus qui, une fois activés, ajoutent des multiplicateurs aux combos que le joueur réalise. Les scores ont rapidement beaucoup de zéros et encore une fois, les amateurs de comparaison en classement mondial vont adorer.

Il faut alors jouer de stratégie pour faire le temps le plus court et être glorifié par une jolie place dans le classement mondial. Il y a ceux qui sont minutieux et rapides, d’autres qui bourrinnent avec précision, chacun sa stratégie ! Mais une chose est sure : Magnetic Shaving Derby est chronophage et remplace très bien un Angry Birds beaucoup trop joué lors des pauses rapides. Les musiques en hommage à nos vieux ordinateurs et les graphismes d’une simplicité très nostalgiques posent l’ambiance et font de ce titre une jolie bouffée d’air frais.

Un mode de jeu caché ?

Le menu principal met en scène les initiales du jeu, MSD, sur des sons frénétiques qui entrent vite en tête des musiques que l’on siffle sans trop savoir pourquoi. Près de ces lettres, un pingouin dans une bulle semble n’attendre qu’un clic de la part du joueur pour se lancer dans l’aventure. Bonne nouvelle : cela fonctionne. On a ainsi accès à un autre mode de jeu beaucoup plus compliqué (et moins accrocheur, il faut l’avouer) ou ce même pingouin rebondit sur l’aimant et doit être contrôlé pour le joueur dans un scrolling vertical sans qu’il ne touche aucun obstacle. Un vrai défi de survie qui ne propose pas la même dose de fun que les modes principaux, mais qui a le mérite d’exister et d’égayer entre deux parties “classiques”.

Alors certes, Magnetic Shaving Derby ne va pas rester dans l’histoire du jeu vidéo comme un grand titre à télécharger, mais il est suffisamment fun et chronophage pour être une alternative à petit prix des gros titres de l’AppStore qui semblent s’essouffler quelque peu au bout de plusieurs utilisations. Si vous avez envie de vous offrir un jeu de scoring, de vous amuser devant des graphismes vraiment barrés et en même temps soutenir un développeur “de garage” aux nombreux projets très intéressants, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire