CTG

Le rayon des jeux indépendants du Xbox Live recèle quelques pépites comme Soulcaster II que vous avez vu critiqué très positivement dans nos colonnes. Mais le Xbox Live Indie Games c’est aussi une flopée de jeux de massage, de quizz et de plagiats. Et puis il y’a les jeux ratés, catégorie à part, heureusement moins dommageable pour votre porte-monnaie qu’un mauvais AAA. CTG fait il partie de cette dernière catégorie malgré quelques attentions louables ?

Tout le monde veut devenir un cat…

Les chats sont des créatures étonnamment adulées sur la Toile, objets de culte et de nombreuses photos humoristiques. Les petits gars de chez DeRail Games ont bien compris la surpuissance des matous et mettent une petite boule de poils au centre de leur jeu. En effet, dans CTG vous jouez un chat, de gouttière même. Et quels sont les ennemis les plus farouches des chats ? Les vieilles bien sûr ! Partant de ce postulat à la logique douteuse, CTG est un classique jeu de scoring qui n’a pas d’ambition autre que de vous faire péter le High Score. Finalement, ce type de jeu est une partie de notre enfance. Seulement, un jeu sans fond, sans histoires, sans personnages, c’est un jeu qui se doit d’être irréprochable dans son Gameplay. Ce qui est très loin d’être le cas dans CTG.

Le chat que vous incarnez va devoir endiguer l’invasion de grands-mères qui s’abat sur les niveaux, avec un pistolet. Celui-ci bénéficie de plusieurs types de tirs comme la balle rebondissante, ou le rayon chargé qui fait voler les maminettes en l’air. Car le but ici, c’est d’envoyer les dames en fauteuils roulants dans une sorte de vortex qui les aspire. Oui. Le principe énoncé comme ceci pourrait paraître original et intéressant et entendons-nous bien, il l’est. Malheureusement les développeurs ont raté leur gameplay dans les grandes largeurs. Ils ont, par la même occasion, eu une des plus mauvaises idées jamais vues. En effet, pour viser, il vous faut utiliser le stick droit tandis que pour tirer on met à contribution… le stick gauche ! Dit comme cela, ce problème pourrait paraitre abstrait, mais essayez chez vous avec votre manette et vous verrez à quel point c’est un calvaire. À partir de là, le constat est abrupt et définitif, le jeu semble raté. Oui, mais CTG recèle aussi quelques plaisirs, assez coupables qu’il serait malhonnête de négliger même sous couvert d’une maniabilité ignoble.

…Parce qu’un chat quand il est cat. Retombe sur ses pattes

Cette chanson mythique est providentielle ! Quoi que… Mais soyons honnêtes, tous les aspects plus reluisants du jeu n’en font pas un titre à conseiller, même à un euro, mais notre professionnalisme mondialement reconnu ici à Game Side Story nous oblige à les énoncer. Déjà, il faut avouer que le titre propose un challenge relevé. Certains pourront trouver que la difficulté augmente trop vite, mais dans l’ensemble cela permet d’avoir une envie d’y retourner pour faire le meilleur score surtout avec les continus infinis. Il faut aussi noter que l’humour fait parfois mouche. Les Mamies super résistantes en chaise roulante de ferraille, les bus menant à la maison de retraite… Assez cynique, l’esprit du jeu est agréable, mais est desservi par une réalisation vraiment bâclée. Dans un style “fait main”, CTG recycle inlassablement le même niveau avec une disposition des obstacles différents, faisant vite tourner la session de jeu en session d’ennui. De même pour les bruitages et la musique. Une seule composition tourne en boucle tout du long et le pistolet du chat que l’on incarne n’a que deux sons différents selon le type de tir.

Bon, on avait dit qu’on parlait des bons côtés… Le jeu est parfois amusant surtout quand la pluie de vieilles dames est énorme. C’est donc le concept qui sauve un peu le produit de la débandade complète. Malheureusement, les quelques bonnes attentions de DeRail Games ne permettent pas à CTG de valoir vraiment le coup. Raté dans son Gameplay, redondant dans sa forme, pas vraiment accrocheur malgré un principe qui l’exige, on pourrait étendre assez longuement la liste des points qui déçoivent. Autant ne pas en faire des tonnes et dire simplement que dans l’absolu, le Xbox Live Indie Games recèle des pépites bien plus intéressantes que ce CTG sans grande saveur. À bon entendeur.

Zade

Le petit jeune.

Les derniers articles par Zade (tout voir)

Laisser un commentaire