Trapped Dead

Qui se souvient de Commandos et Desperados, deux jeux de la fin des années 90 qui nous transportait dans un monde d’action et de stratégie jamais vus (ou si peu) dans le jeu vidéo sur PC ? Trapped Dead est de la même veine que ces deux jeux cultes, les zombies en plus. Va t’on réellement croquer à pleines dents ce jeu pour morts-vivants ?

Walking Dead

Du maïs contaminé par un virus inconnu transforme les habitants de la paisible Hedge Hill en véritables monstres assoiffés de sang. Les morts sortent de leurs tombes, ont le teint verdâtre, des mouches qui leur collent à la peau et une furieuse envie de manger de la chair humaine. L’invasion de zombies dont tout le monde s’est fait l’écho dans mille et une fictions a désormais lieu et ce ne sont pas Mike et Gérald, deux étudiants en pleine virée, qui vont démentir cet état de faire. L’un d’eux ira même jusqu’à vérifier l’information sur le terrain, en se faisant mordre par un de ces dévoreurs cannibales. Le joueur est alors l’un des deux amis et va devoir survivre le temps de se trouver quelques armes, des coéquipiers et, qui sait, peut-être une sortie de secours loin de ce cauchemar.

S’inspirant largement de Commandos et Desperados, comme même le communiqué de presse aime à nous le rappeler, Trapped Dead est donc un jeu d’action/stratégie/tactique en vue aérienne. Tout se joue à la souris, avec des ordres à donner, des portes à ouvrir, des objets à utiliser, à l’aide de quelques clics. Un inventaire est aussi de la partie, ou il suffit de sélectionner un objet pour que le personnage le prenne en main : un clic droit suffit ensuite à l’utiliser. Pour plus de facilité, il est aussi possible de combiner les objets (une arme avec ses munitions par exemple) juste en les faisant glisser dans cette même fenêtre d’inventaire. Pratique, rapide à jouer pour beaucoup de complexité, c’est tout l’art d’un gameplay à la Commandos justement. Sauf que n’est pas Pyro Studio qui veut (même pas eux, depuis leur débâcle d’un Commandos en FPS) et Trapped Dead pâtie d’entrée de quelques lenteurs et d’animations mal venues. On commence ce test un peu méchamment, avec la mise en avant de problèmes de gameplay vraiment perturbants, mais c’est ainsi que se découvre ce jeu : les défauts d’abord, les bonnes choses ensuite.

Il est donc en effet souvent question d’actions bizarrement effectuées, la faute à une animation assez rigide qui pose problème. Les personnages se coincent contre les ennemis, entre eux, contre les murs, lorsque le joueur ne fait pas trop attention à son clic de mouvement. Il n’est aussi pas rare que le zombie attaque et touche un personnage qui semble hors de portée. Passés les quelques niveaux de tutoriaux, on se rend compte qu’il va vraiment falloir faire avec ce défaut et changer toute sa stratégie en fonction : pour la liberté d’action, on repassera quelque peu donc. Néanmoins, ne soyons pas fatalistes. Car passé ce vilain défaut, Trapped Dead a beaucoup à offrir à ceux qui aiment les jeux qui sortent un peu du lot.

Pour les mordus de difficulté

Incontestablement d’un haut niveau de difficulté, clairement à déconseiller aux nouveaux venus sur PC, Trapped Dead mise tout son rythme sur la précision des actions et leur timing. En clair, il va falloir enchaîner les erreurs, les fouilles de cartes un peu trop imprudentes et donc, les Game Over, pour commencer à jouer des parties de qualité. Une fois maitrisé, chaque niveau peut pratiquement se faire les yeux fermés et donne un vrai sentiment de satisfaction à ceux qui, dans un jeu vidéo, aiment apprendre de leurs erreurs et voir la perfection de leur jeu faire mouche.

Comparé à ces maîtres dans le genre, Trapped Dead souffre quand même d’un manque évident de tactique. S’il est possible de marcher pour éviter de se faire repérer par les zombies trop occupés à se nourrir, ou de courir si on veut la jouer moins finement, Trapped Dead ne va jamais au-delà de ces deux cas de figure et on lui reprochera un gros manque d’originalité au bout de quelques niveaux. Les quelques personnages supplémentaires, des archétypes de tout bon personnage de film d’action avec des morts vivants, apportent un peu d’actions fraiches, mais rien de bien transcendant. Il est loin le temps de l’équipe de Commandos dont chaque homme était unique et indispensable au reste de l’équipe. Ici, dès le troisième niveau de l’hôpital G.Romero (jolie référence), on doit supporter un vieux médecin en chaise roulante. Autant vous dire que beaucoup de joueurs, comme moi, le placeront tout simplement dans un coin sur et utiliseront le personnage principal pour supprimer tous les zombies qui se tiendront entre cet allié handicapé (et handicapant) et le prochain point de sauvegarde qui, pour être activé, doit être entouré de tous les héros de l’histoire. Frustrant.

Graphiquement très sympathique, musicalement bien dans l’ambiance, Trapped Dead séduit surtout par son univers très référencé, pas du tout original, mais au moins complètement respectueux de ce que doit être une oeuvre ludique basée sur une quelconque histoire de zombies. Lors des phases d’actions les plus intenses, la souris à la main, le jeu est réellement saisissant d’intérêt. On lui reproche juste ces nombreuses failles de gameplay qui en soi ne sont pas totalement pénalisantes (il en faut davantage pour faire fuir les joueurs passionnés par ce genre de jeux), mais vraiment épuisantes. Heureusement, la construction de l’histoire vient un peu sauver l’envie de revenir jouer au jeu une fois de retour sous Windows.

C’est dans les vieux pots…

Trapped Dead est un jeu complètement en retard pour son temps, mais assez réussi pour ne jamais être une vraie déception. Un univers très sympathique donne du cachet à une progression rendue intéressante par un level-design mélant habilement l’action et la stratégie. On peste devant une gestion de la caméra archaïque, une intelligence artificielle pas toujours bien réglée et des bugs d’animations un peu gênants, mais au final on s’amuse quand même pour peu que l’on sache à quoi s’attendre en se procurant ce titre. Vous aimez les zombies, les jeux compliqués, à l’aspect un peu vieillot, qui n’hésitent pas à sortir clairement du lot ? Alors Trapped Dead est pour vous. Pour les autres, sincèrement, il va falloir impérativement l’essayer avant de l’acheter. Mais qui sait, peut-être arriverez-vous, comme les vieux de la vieille, faire abstraction des quelques ratés pour profiter pleinement de toutes les bonnes sensations de ce jeu ! C’est tout le mal que je vous souhaite.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

2 pensées sur “Trapped Dead

  • 20/04/2011 à 15:33
    Permalink

    Cool merci pour le test! Toutefois, j’attendrai encore un peu avant de me décider (trop d’achats pointent leur nez ces mois à venir)(et encore trop de jeux à finir et pas assez de temps pffff)

    Répondre

Laisser un commentaire