Preview – Luminesca (PC)

Basé sur la version 006 jouable pour tous ceux qui mettront la main à la poche pour aider le projet à évoluer de la meilleure des façons, cette toute petite preview vous expliquera ce qui fait de Luminesca un titre à surveiller impérativement…

Ecco la luciole ?

Tout commence dans l’eau, comme dans le titre de Sega. Instinctivement, on tente de se réfugier à la surface avant de s’apercevoir qu’à part quelques clapotis sur le fil de l’eau, il n’y a rien à y faire. Le vrai chemin se trouve dans les profondeurs. Très jouable à la manette, un peu moins instinctif au clavier, Luminesca a énormément de similitude de prise en main avec le dauphin.

Cette petite créature noire que l’on contrôle n’a pas vraiment de moyen de défense, seule. Mais il est possible de collecter des lucioles, jusqu’à trois, pour posséder un boost d’une simple pression sur le bon bouton. Avec cette action s’ouvre tout un univers de défis et de découvertes. Il est possible de détruire des murs, de jouer avec la physique de certains éléments et de détruire les araignées d’eau qui nous barrent la route. Pour les méduses électrifiées, ce sera plus compliqué. Quant à ces étranges “murs arrondis” aux yeux menaçants qui sortent des extrémités du niveau pour vous toucher, il n’y aura aucun autre moyen de s’en sortir que de les contourner.

Pour récupérer des lucioles, du “pouvoir”, il est possible de frapper de petits globes lumineux. Ceux-ci se mettent à sonner, à émettre une vive couleur rouge, signe d’explosion. Une fois le globe détruit, la luciole s’en échappe. L’occasion de reprendre un peu de jus pour affronter les dangers suivants. Voila le gameplay de Luminesca : de la simplicité avant tout.

Luminesca est beau !

Qu’on se le dise, ce projet augure du meilleur visuellement. Dans les premières versions, déjà, le jeu semblait prometteur alors qu’il ne comportait aucun effet de lumière. Cette fois ces effets sont bien présents et sont ravissants. Du noir, du blanc, du rouge et la couleur verdâtre de l’eau : ce sont les seules teintes ou presque que vous trouverez dans Luminesca. Des airs de Limbo, beaucoup d’Ecco encore une fois, mais surtout une ambiance bien à lui qui ne le catégorise pas dans un genre trop fermé du jeu vidéo.

Luminesca est une belle surprise à venir que l’on se doit de surveiller absolument : ne l’oubliez pas. On vous en reparlera de toute façon le plus souvent possible.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire