Kiss My Rocket

Quand on tombe sur un projet original, sympathique, totalement gratuit, mais qui ne soit pas un jeu à proprement parler, on ne peut tout de même pas se resigner à ne pas vous en parler. Ce Kiss My Rocket est une application amusante et gratuite que nous vous proposons de découvrir…

Application Massivement Multijoueur

Comment définir Kiss My Rocket ? Ses créateurs, Korrisoft, parlent d’un MMO sans que ça ne soit vraiment ludique ni véritablement passionnant à jouer de longues heures. Le concept est simple : une carte du monde et de la géolocalisation se permettent de vous cibler pour instaurer une base virtuelle. Le joueur peut alors lancer des missiles divers ou bon lui semble, dans l’espoir de toucher un adversaire et engranger des points, pour toujours plus de missiles à dépenser et de domination.

La géolocalisation trouve alors en cette application une amusante utilité. On s’intéresse forcément aux bases adverses pour savoir qui sont les utilisateurs de Kiss My Rocket et si, par hasard, nous n’en connaitrions pas. Si c’est le cas, alors on choisira peut-être d’instaurer des alliances, ou tout simplement un concours de “celui qui détruit la base de l’adversaire le plus rapidement possible”. Si on en connait pas et bien… on risque de vite se faire des ennemis anonymes.

Chaque missile lancé peut avoir un message personnalisé (pour narguer efficacement ces futurs ennemis), doit avoir une trajectoire (qu’il est possible de cliquer ou bon nous semble sur la carte, sans avoir à rentrer de coordonnées parfaites) et un certain taux de fuel. Celui-ci donne l’autonomie du missile et donc aussi le point d’impact. C’est ce fuel qui, rapidement, est en pleine pénurie. Pour le recharger, il suffit de patienter… Si par contre votre base est en feu, il faudra éteindre l’incendie via l’icône adéquate avant de pouvoir recharger son taux de fuel. En clair : les développeurs ont pensé à tout pour rendre une application toute bête vraiment chronophage en salles d’attente.

Vite consommé

Kiss My Rocket est clairement dans la mouvance de tous ces titres “casuals” et bon marché sortant sur les réseaux sociaux et dans la section gratuite de l’AppStore. Ce n’est pas un défaut, loin de là, mais il est donc évident qu’il n’est pas à considérer comme un jeu à proprement parler et que le comparer à Angry Birds ou Cut the Rope serait une grossière erreur.

Kiss My Rocket peut être réellement joué gratuitement jusqu’à pénurie de missiles. Après, il faut soit avoir bien joué et posséder assez de “Koins” (la monnaie du jeu) pour en obtenir de nouveau, soit passer à la caisse. Comme toujours dans ce genre de jeu, c’est ce qui déçoit le plus. Car au final, on aurait sans aucun doute préféré acheter notre jeu aux alentours de 3€ et pouvoir y jouer de façon illimitée par la suite. Avec ce système de micro-paiements, on en vient à se décourager une fois la pénurie de missiles enclenchée ce qui est, vous en conviendrez, fort dommage. Après, si vous n’avez aucun jeu chronophage sur votre iDevice et que vous en cherchez un à alimenter en petite monnaie…

A essayer avant d’acheter et d’en devenir accro : cela tombe bien, c’est gratuit. Plutôt bien réalisée, amusante (surtout lorsque l’on y retrouve des amis avec qui combattre des inconnus), cette application est dans la mouvance du “tout-social” actuel qui exaspère sur certains points, mais qui apporte aussi son lot de bonnes idées et de fun sur nos smartphones.

 

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire