Lucid

Les développeurs de Yeaboing débarquent dans le terrible et surpeuplé monde du puzzle-game avec un Lucid qui, on l’espère, tient bien son nom. Vous en avez marre de Columns ? Peut-être ne devriez-vous pas jeter votre cartouche tout de suite…

Sélectionnez, Éliminez

La référence à Columns est totalement mensongère. Lucid n’a absolument de cet ancestral titre ayant brillé sur les consoles de Sega, si ce n’est peut-être son apparence (et encore). Non, Lucid, c’est davantage un mélange de Bejeweld et de Book Worm. Mais entrons réellement dans l’explication de gameplay pure et simple…

Sur une aire de jeu plutôt spacieuse sont posés des cubes gélatineux de couleurs différentes. À l’aide du curseur de la souris, il est possible de les sélectionner d’un trait pour les éliminer. Ceci marche dès deux cubes de mêmes couleurs se suivants à l’écran. La petite particularité du jeu est qu’il est impossible d’éliminer, par exemple, six cubes qui se suivent si un septième en touche un seul d’entre eux. Il faut pouvoir sélectionner tous les cubes d’une même couleur, d’un seul trait, sans qu’aucun autre ne soit aux alentours, pour pouvoir les supprimer de l’écran et obtenir des points. C’est la seule originalité du titre, mais elle fait tout le fun du jeu.

Car Lucid est très amusant. Au début on peine à comprendre ce qui peut se révéler intéressant dans ce titre et il faudra attendre la dizaine de niveaux (sur 55) pour vraiment comprendre. S’en suivent des défis sympathiques qui confortent dans l’idée qu’on est devant un sympathique jeu.

Sans plus ?

Le seul problème de Lucid, finalement, c’est la concurrence. Devant un Tidalis ou surtout les ténors du genre, il ne fait forcément pas le poids. La faute à une résolution maximale très faible, à une absence de multijoueur et un seul mode solo à terminer. C’est très faiblard pour un jeu dont le genre force à la durée de vie illimité. Ici, on en fera malheureusement vite le tour.

Le concept est sympathique, très simple, facilement amusant, mais la durée de vie n’est pas au rendez-vous. Reste que la réalisation graphique, même en faible résolution, est très réussie. Enfin, de jolis thèmes viennent égayer ce beau monde virtuel qu’on espère finalement revoir dans une version Ehanced, avec encore plus de contenu. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : Lucid est un sympathique Puzzle-Game. Il est juste très en retard sur la concurrence.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire