No Place Like Home : un indie game bien de chez nous

Les jeux indépendants c’est bien, surtout lorsqu’ils sont français. Développé par Sachka Sandra Duval et Reynald François, No Place Like Home est un jeu que l’on pourrait classer dans la catégorie des point’n click, même s’il n’en est pas vraiment un. En effet, il ne sera pas ici question d’explorer une quelconque île mystérieuse ou d’élucider une affaire de meurtre, non ici votre but est bien plus simple : vous échappez d’une pièce. Cela se nomme unescape the room dans le jargon vidéoludique.

Bien entendu, si l’objectif semble assez simple, la réalité est tout autre. Car contrairement à un point’n click classique, vos possibilités sont plus limitées, vos méninges devront donc fonctionner au double de leurs capacités. Chaque objet est utile, aucun détail n’est à négliger et la claustrophobie n’est pas votre meilleure amie.

Le soft est donc à réserver aux plus patients d’entre nous, tant la difficulté, les casse-têtes et l’absence d’indications peuvent en rebuter plus d’un. De No Place Like Home émane donc une ambiance particulière, presque mélancolique, où l’on se sent constamment pris au piège. Le tout étant très bien appuyé par des décors d’une grande finesse. On ne peut donc que saluer le travail de ces deux talentueux développeurs, et attendre un futur jeu de leur part. Pour les curieux, le soft est jouable ici mais en anglais.

Laisser un commentaire