Serious Sam : Kamikaze Attack

A titre personnel, j’avais particulièrement apprécié Lame Castle. Petit jeu sans prétention, ce titre avait hanté mon iPod une bonne semaine durant. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis procuré ce Kamikaze Attack faisant partie des trois jeux indépendants sponsorisés par la Croteam pour la sortie prochaine de Serious Sam 3. Est-il meilleur que Double D ? Il est surtout très différent.

La simplicité tactile

iOS oblige, le jeu ne se fait pas très profond. C’est mieux, surtout pour un tel prix, vu que legrand public de cette plateforme semble clairement s’orienter vers des expériences juste amusantes. Kamikaze Attack est de celles-ci puisqu’il reprend tout le concept de Lame Castle à énormément de détails prêts avec une principale différence : l’univers. Cette fois-ci, plutôt que de contrôler un chevalier sans cheval, vous êtes un de ces kamikazes sans tête qui poursuit Serious Sam. Le but et d’atteindre la fin des niveaux pour se précipiter dessus et l’exploser, après un long “aaahhhhhh” toujours aussi culte.

Tout au long du chemin vous devrez sauter par dessus les ravins. Des obstacles seront aussi présents : des animaux qui rebondissent au contact du joueur, des cactus (ou des rondins de bois pour l’univers de la Jungle, à débloquer au bout de vingt niveaux), des missiles, des bombes et quelques grenades lancées par Serious Sam lui-même vous barreront la route. Pour vous en débarrasser vous pouvez tenter des les éviter (en sautant ou en passant en dessous avec un bon timing et pas mal de chance) mais vous avez aussi la possibilité de les renvoyer à l’expéditeur d’un coup de pied joint bien placé. Racapitulons : un touché tactile à gauche pour sauter, un autre à droite pour frapper.

AAAaaahhhhhhhhh !

À chaque fois que vous frappez, vous faites crier plus fort votre kamikaze qui voit sa jauge d’énervement s’élever de plus en plus. Une fois remplie, vous explosez. Vous avez tout de même un petit temps au ralenti pour vous rendre compte de votre surchauffe et vous calmer un peu sur le tactile. Toutes ces idées de gameplay se placent alors dans une suite de niveaux à l’objectif principal souvent identique : choper Sam et l’exploser, mais aux objectifs annexes toujours différents.

Faire rebondir un animal une trentaine de fois, exploser cinquante cactus, lancer des bombes sur Sam… Les objectifs annexes ne manquent pas et vous rapportent même, en plus d’une bonne position dans les classements mondiaux, des améliorations telles que davantage de vies en début de jeu ou une jauge d’énervement qui chauffe moins vite. Des niveaux spéciaux sont aussi présents, demandant au joueur de poursuivre Serious Sam en lui lançant un nombre déterminé de projectiles à la face avant de pouvoir le faire exploser. Ce sont les niveaux les plus durs. Reste alors, comme dans Lame Castle, un mode Endless (sans fin) et un niveau vous permettant de tenter le record du plus grand nombre de rebonds d’animaux réalisés.

C’est très amusant et cela augmente la durée de vie. En soi, cette donnée importe peu lorsqu’on se procure Kamikaze Attack puisque comme pour Lame Castle, tout l’intérêt du jeu réside dans son fun instantané. On s’en fiche de ne pas avoir un millier de niveaux : tout ce que l’on veut c’est un lancement de jeu rapide pour 0,79 € bien dépensés. Un vrai jeu iOS, pour les salles d’attente et les pauses pipi. Enfin, pour ceux qui veulent aider le développeur à continuer sur sa lancée (même si ce titre est tout de même très similaire à Lame Castle) il est possible d’acheter, toujours pour 0,79 €, des packs de “têtes” pour votre kamikaze que vous pourrez alors customiser. C’est dingue, mais c’est une bonne occasion de faire un “don” supplémentaire à un jeu qui ne paye pas de mine, mais offre son lot de bons moments. Espérons juste que Be-Rad sache se faire plus ambitieux pour son prochain jeu !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire