Jack Venture

Créer un jeu de plateforme sur une machine sans sticks analogiques et surtout sans touches fléchées, voilà qui relève davantage du défi que de la sinécure. Alexander Wallberg (sous l’égide de son nom d’entreprise Mandibol Entertainment) tente le coup pour son tout premier jeu.

En route pour l’aventure !

Jack Venture est un homme très occupé. Il s’est mis en tête de visiter les pyramides pour en ressortir les bras chargés de trésors et la tête remplies d’incroyables aventures. Malheureusement, tout n’est pas de repos dans ses couloirs malfamés, aux momies voraces et aux pièges disposés à tous les endroits. A l’aide de votre iPod ou iPhone, vous avez le choix entre deux types de contrôles : l’un vous montre des touches fléchées tactile très peu confortables (surtout pour les gros doigts) alors que l’autre, plus original, permet de sauter avec le doigt gauche, tirer au pistolet avec le doigt de droite, tout en bougeant de gauche à droite à l’aide des fonctions gyroscopique de votre iDevice.

Soyons francs : les jeux iOS manqueront toujours le coche de la plateformes avec de telles idées. C’est très amusant, cela fonctionne plutôt bien même, mais il manque quelque chose de vital pour ce genre de titre : de la précision. Passer entre deux rangées de piques avec des fonctions gyroscopique est tout simplement diabolique, fastidieux, vite énervant. Heureusement, Jack Venture est un poil plus intelligent dans la construction de ces niveaux. Même si c’est au détriment de sa profondeur.

C’est un peu court, jeune homme…

Espacé en dix niveaux différents, contenant eux-mêmes uen demi-dizaine de petits tableaux à traverser en seulement trois vies, Jack Venture ne révolutionne en rien la durée de vie des jeux iOS et bien au contraire. Celui-ci se terminer en une petite heure, sans de trops grandes difficulté autre que les contrôles imprécis. Le reste est assez simple : analyser le niveau plus ou moins labyrinthique, tuer les deux/trois momies qui se reveillent et avancer. Quelques secrets sont disséminés ça et là, en passages secrets, en murs invisibles et viennent booster assez intelligement la durée de vie avec pas mal de difficulté. Ils sont bien cachés !

Jack Venture est clairement une démo, une sorte de curriculum vitae ou un “premier travail” pour son créateur. Alexander Wallberg montre ce qu’il sait faire en terme de jolis pixels (réellement bien animés) et au niveau des musiques 8-bit on est récompensé par un sympathique petit thème peut-être un brin répétitif. Néanmoins, Jack Venture n’a qu’un véritable défaut : celui d’être extrèmement court et sans aucune évolution graphique. Un conseil néanmoins : surveillez ce nouveau développeur, il fera peut-être bien quelques miracles dans les jours à venir.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

3 pensées sur “Jack Venture

  • 20/10/2011 à 09:44
    Permalink

    Test sympa à lire.
    Manque ptete un ptit lien vers le site du dev ? :p

    Répondre
  • Skywilly
    20/10/2011 à 16:13
    Permalink

    Si il n’y a que cela pour vous faire plaisir… ;)

    Répondre
  • 23/10/2011 à 10:34
    Permalink

    Ca permet aux devs d’avoir un peu plus de visibilité (visites et référencement), c’est toujours sympa pour eux ^^. Et plus pratique pour les lecteurs qui veulent en savoir plus :)
    Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire