Kirby’s Adventure

La petite boule rose de Nintendo n’est pas connue pour ses originalités. Certes, “Epic Yarn” avait su faire la différence l’année dernière avec une aventure graphiquement très inspirée, mais au final assez classique manette en main. Pour Kirby’s Adventure, la nostalgie voudrait tout excuser…

C’est dans les vieux pots…

Le premier Kirby sur Nes et Game Boy était une vraie belle aventure de plateformes et d’action, mais pas sur que les fans de cette jolie antiquité souhaitent en découvrir une version “améliorée” à chaque nouvelle console Nintendo. C’est pourtant ce que propose ici Nintendo et HAL Laboratory, avec ce Kirby’s Adventure Wii tout d’abord jouable jusqu’à quatre en coopération. À tout moment, n’importe quel joueur peut prendre l’une des quatre wiimote et rejoindre la partie sous les traits de Kirby, Meta Knight, le Roi Dadidou ou Waddle Dee. Si deux personnages identiques sont à l’écran, ils sont alors différenciés par leur couleur.

Chaque personnage a son attaque favorite et d’ailleurs, premier défaut, certains joueurs seront très frustrés du manque de gameplay pour certains choix : sans Kirby, impossible d’avaler par exemple. Sans parler de leur rapidité de marche, différente pour tous, qui rend le jeu très facile pour ceux qui suivent un Kirby toujours devant et qui a tendance à enchainer les ennemis sans l’aide de ses partenaires. Frustrant pour les plus vieux, mais au final, pas vraiment problématique pour les plus jeunes auxquels le jeu s’adresse avec beaucoup de sincérité.

Le scénario est des plus simples : un vaisseau s’écrase avec, à son bord, le désespéré Magolor qui voudrait reconstruire le véhicule et repartir sur sa planète. Pour l’aider, Kirby va parcourir chaque monde à la recherche des morceaux de vaisseaux et tenter de se faire un nouvel ami. On est loin de l’incroyable “quête du gâteau ” de l’aventure Nintendo DS, mais on s’en rapproche tout de même beaucoup d’un point de vue du vide scénaristique proposé. Tant qu’à faire aucune histoire, autant enchainer les niveaux avec deux trois saynètes plutôt qu’avec de longs dialogues inintéressants, non ? Surtout que les discours se suivent et se répètent, abondant de remerciements et de naïvetés classiques.

Recette classique

On joue donc Kirby dans des mondes en 2D ou il s’agit d’avaler des ennemis pour tenter d’ingérer, au passage, leur pouvoir. Une fois obtenu, ceux-ci peuvent être utilisés à volonté jusqu’à ce qu’on se fasse toucher (une étoile de pouvoir “sort” alors du personnage et peut-être récupéré, jusqu’à sa disparition) mais peut désormais aussi être furieusement plus efficace si la jauge de pouvoir est remplie.

Vous arrêtez alors le temps et déclenchez un énorme coup en rapport avec votre pouvoir : un dragon de flamme traversant l’écran ou un énorme coup d’épée (de Link) tranchant tout ce qui se trouve à l’écran sont quelques exemples de possibilités proposées. Et là encore, c’est très, voire trop efficace. Sans parler de la possibilité d’aspirer d’énormes blocs en secouant horizontalement la Wiimote !

Se pose donc le problème de la difficulté : comme tous les Kirby, celui-ci est d’une simplicité enfantine volontaire, mais vraiment embêtante pour les “vieux”. On aimerait tellement avoir un peu de difficulté, ne pas être blindé de vie et tenter d’obtenir toutes les étoiles cachées des niveaux sans les apercevoir des minutes à l’avance ! Kirby devrait évoluer, au moins de ce point de vue, sans quoi il est clair qu’il restera un jeu trop dirigé vers un certain public qui lui-même, en terme de jeu, évolue bien plus rapidement. Les enfants méritent qu’on les prenne davantage en considération, de ce point de vue.

Alors certes en multijoueur, on s’amuse beaucoup. On se monte dessus, on se fait des bisous pour se redonner de la vie et certes c’est tendancieux, mais bien efficace en cas de coup dur ! C’est très mal équilibré et cela ne doit pas être une façon de concourir entre amis pour celui qui finira au mieux les différents niveaux, tant chaque aspect du gameplay n’est pas pensé pour ce genre de duels d’une partie. Néanmoins, l’aventure est très belle graphiquement et les musiques accompagnent le tout avec le génie habituel des productions Nintendo.

Pour les plus jeunes (et seulement eux ?)

Entre deux grands niveaux, il sera aussi possible de participer à des minijeux : du tir de Shuriken sur cibles mouvantes (bien trop facile, mais amusant) ou du tir sur robots géants (là aussi proposant un défi peu relevé, d’autant plus qu’il s’agit seulement de mitrailler l’écran) viennent égayer un peu l’aspect répétitif du gameplay principal. Néanmoins, vous n’aurez pas le temps de trouver le temps long puisque l’aventure ne dure finalement qu’une demi-dizaine d’heures pour les plus grands. Le public visé en aura surement pour sa dizaine d’heures, pourvu qu’ils n’aient pas déjà terminé beaucoup de jeux Nintendo auparavant.

En clair : Kirby Adventure est un jeu Kirby très traditionnel qui plaira aux amateurs des anciens et aux plus jeunes. De là à paraitre indispensable, par contre… Le jeu est beau, bien réalisé, parfaitement jouable en Wiimote horizontale, mais manque furieusement d’originalité et de pêche. Plus encore, il manque de difficulté et d’énigmes à la hauteur des possibilités de gameplay proposées. Mais finalement, c’est le même verdict que pour les derniers jeux Kirby traditionnels et gageons (malheureusement ?) qu’il en sera de même pour les prochains. Kirby est efficace alors n’évolue pas, mais se répète méchamment. Cette version Nintendo Wii n’est pas la version de trop, car elle propose quelques toutes petites originalités et un mode multijoueur sympathique, mais on s’approche tristement de l’overdose de boule rose !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire