Girl With a Heart Of

Avec un titre et une iconographie pareille, on s’attend tous au dernier jeu Casual et pourtant il n’en est absolument rien. Vous aimez l’aventure et la narration ? Alors, vous êtes tombé sur le bon jeu ! Encore faut-il avoir le courage de passer outre ses quelques défauts…

Un coeur artificiel

Dans un univers totalement différent du nôtre, aux grains de peaux différents, aux coutumes sensiblement identiques mais à l’ambiance plus maussade et empreinte d’un passif douloureux, le monde du jeu de Bent Spoon Games se veut absolument désenchanté. Au beau milieu de ce marasme triste et froid, le joueur prend le contrôle d’une petite fille dont la mère est mourante. Enquêtant sur sa vie entre deux calins et le réconfort de ce qui lui reste de sa famille, elle découvre qu’elle possède un coeur totalement artificiel en lieu et place d’un vrai coeur humain.

Des questions se posent alors : d’où vient-elle et quelle est la proposition de cet étrange homme en ville qui veut lui apprendre la magie noire ? Pourquoi personne ne veut lui parler de son père et surtout, quel est le vrai mal qui ronge sa mère de l’intérieur ? Girl With a Heart Of est un véritable jeu d’aventure à l’ancienne, l’action en moins. Véritable petite fable glauque, livre interactif, ce titre à beaucoup à offrir aux amateurs du genre.

L’art du mensonge !

Après tout, les différentes personnes que vous allez croiser vous ont tous caché la vérité sur vos origines. Pourquoi ne pas en faire de même en les manipulant lors des discussions, en enchainant les mensonges, pour obtenir ce que l’on veut d’eux ? Ou au contraire, pourquoi ne pas jouer la carte de la franchise même si toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ? Girl With a Heart Of vous donne ce choix crucial, cornélien, dans bien des dialogues. Ceux-ci se jouent avec un simple clic sur la réponse choisie (avec des raccourcis numériques pour ceux qui préfèrent jouer entièrement au clavier).

Nous sommes au coeur du jeu : malgré la présence de “combats” (c’est vite dit, mais je ne vous gâche pas la surprise) et de points d’expérience à placer à certains moments du jeu dans vos compétences de mensonge ou de franchise, Girl With a Heart Of et avant tout basé sur de la narration interactive. Vous allez passer le plus clair de votre temps à marcher sur un simple plan en 2D, à parler à des protagonistes vous démêlant peut à peu le fil du mystère, pour enfin obtenir le fin mot de l’histoire et en parvenir à la fin. Rien de plus, rien de moins.

Visuellement “spécial”

Dire que Girl With a Heart Of est moche serait réellement de mauvais gout et peu recommandé. Mais nul doute que les graphismes ne feront pas l’unanimité ! Clairement différents de ce que l’on à l’habitude de voir, ne faisant pas dans l’excellence et prouvant que sans grands artistes on a bien du mal à subjuguer, l’ambiance visuelle du jeu de Bent Spoon Games peine un peu à rendre l’aventure intéressante malgré tout. Jamais assez riche sans vraiment être d’une pauvreté affligeante, le style graphique va partager ceux qui ne le supportent pas et ceux qui sauront faire avec. Grand bien leur fasse.

Car malgré tous ces défauts, son manque d’accessibilité, ses graphismes plus que moyens et sa narration au coeur de tout le gameplay, Girl With a Heart Of propose une histoire riche et émouvante qui plaira à tous les anglophobes qui prendront le temps d’y aller jusqu’au bout. Un peu de courage, vous en serez récompensés !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire