Groove Coaster

Le créateur de Space Invaders : Infinity Gene (un shoot musical diaboliquement fun, inspiré des célèbres envahisseurs de l’espace vidéoludique) cartonne depuis le début de l’année avec un petit titre sur l’AppStore. Groove Coaster a plus d’un tour dans son sac pour appâter l’amateur de jeux de rythme…

Pixels sobres

Menus simples et tactiles accueillent le joueur dans un espace très sombre dans lequel apparait un “fil” conducteur agrémenté de plusieurs niveaux. Chacun de ces niveaux est représenté par une musique qu’il est possible de jouer en trois modes de difficulté : Facile, Normal et Difficile. Jusque-là, rien d’original : on lance alors le jeu, persuadé de retomber sur un énième clone de Dance Dance Revolution et les premières minutes de jeu viennent ruiner cet apriori. Groove Coaster est un jeu de rythme nouveau, ce qui est déja un grand pas en avant pour un genre sous-représenté sur cette plateforme.

On reste sur la thématique du “fil conducteur”, sorte de montagne russe musicale, puisqu’un petit vaisseau (ou toute autre forme à débloquer par la suite) apparait sur ce tracé de couleur et suit la courbe. Chaque musique a donc son propre tracé puis, évidemment, ses différentes phases de gameplay. Le jeu est simple dans son concept : une pression pour une note apparaissant à l’écran, on laisse appuyé pour les notes longues, on fait bouger notre doigt lorsque les notes semblent plus distordues et il sera aussi nécessaire de “lancer” certaines notes touchées, vers la gauche ou la droite de l’écran, lorsqu’il nous le sera demandé.

Tout cela se fait donc sur la même piste, en rythme avec une musique électro très inspirée. Plusieurs musiciens s’y sont donné rendez-vous : principalement COSIO, Shohei Tsuchiya et Shu Nakazawa. Nous aurons aussi le droit à quelques remix de jeux connus comme Space Invaders ou Arkanoid. Sincèrement, même pour un si peu passionné de musique électronique comme moi, l’OST de ce titre reste très accessible et propose de très bons moments de rythme tactile.

Musiques diaboliques

Le principe de “montagnes russes en rythme et tactiles” est simple, finalement. Certes l’idée est nouvelle, très bonne, le gameplay est un petit bijou de précision et on aime découvrir ce genre d’originalités sur un AppStore finalement en proie à un classicisme frôlant l’overdose, mais ce qui fait le génie de Groove Coaster est évidemment sa difficulté qui monte en puissance et rend rapidement accro. En mode Facile, on découvre la musique. En Normal, on y prend gout. En Difficile, sincèrement, on la vie à 100% tant il est compliqué de bien rentrer dedans au point de valider toutes les notes proposées.

Le jeu se destine tout de même à un public de nouveaux venus n’ayant encore jamais tâté du Pop’n Music, Beatmania et autres frénétiques sessions musicales de jeux japonais beaucoup trop difficiles d’accès, mais il propose son lot de grands moments complexes et de niveaux que l’on recommence une bonne dizaine de fois avant de se voir octroyé ne serait-ce qu’une note au dessus de la moyenne. Tout cela pour le petit prix habituel d’un jeu AppStore qui peine un peu à gravir les échelons de la célébrité, mais qui mérite clairement qu’on parle davantage de lui. Voilà qui est chose faite et si vous en avez un peu assez des énièmes copies de Dance Dance Revolution ou Guitar Hero, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire