5 Jeux choisis par CuberToy pour Noël 2011

On m’a demandé de choisir cinq jeux pour noël. Au lieu de ça, mon côté “rebelz” me dit de désobeir et je vais vous proposer mes jeux persos de l’année, pour noël et bien plus encore. Bon que les choses soient claires, partons du principe qu’un top c’est personnel, un truc vraiment pas objectif une seule seconde. Parce que c’est ce que je vais faire avec le mien. Ce ne sera pas un top super trop la classe, ni un top pour manger, juste un top avec mes cinq jeux de l’année, mes pépites, ceux auxquels je joue davantage ces derniers mois. Et si vous êtes gentils, en plus d’être sur la liste tant convoitée du père noël, vous aurez le droit à un petit bonus. C’est parti, top pour le top !

Minecraft

Développeur : Mojang | Date de Sortie : 18 novembre 2011

Alors oui, c’est pas très original, mais comment faire mon top sans parler du jeu auquel j’ai le plus joué cette année. À vrai dire, ça fait maintenant plus d’un an que j’y joue avec toujours la même envie (quelques phases de creux, mais mes paluches sont toujours revenues taper dans un creeper). Incroyablement addictif et surprenant, je faisais partie de ces gens qui disaient “mouah ah ah, jvois pas l’intérêt “. Et puis un jour je l’ai acheté, par curiosité, et me voilà à le mettre dans ce classement. Je ne crois pas avoir à dire plus que cela.

no images were found

Portal 2

Développeur : Valve | Date de Sortie : 19 avril 2011

De base les jeux de réflexion c’est pas trop ma came. Mais quand c’est bien fait, il faut savoir le reconnaitre et juste apprécier. J’avais adoré le premier, et j’aime encore plus le second. Portal 2 insiste sur la narration et la découverte d’Aperture et s’il y a une chose que j’aime dans un jeu, c’est que l’on me raconte une histoire, une histoire qui saura m’emporter le temps du jeu et plus encore. Mais en plus, il est sexy. Portal 2 est un jeu sexy, pas par sa recherche de polygones, mais par une direction artistique au poil, une ambiance absolument prenante et des dialogues finement écrits. Ajoutez à ça Stephen Merchant (Weathley) et vous obtenez un titre qui mérite amplement sa place dans ce top.

American McGee’s Alice : Madness Returns

Développeur : Spicy Horse | Éditeur : EA | Date de Sortie : 14 juin 2011

Si j’aime tant Alice au pays des merveilles, c’est parce qu’American McGee a eu la brillante idée, il y a près de dix ans maintenant, de créer le jeu Alice. Vision lugubre et torturée de l’œuvre de Caroll, interprétation pas si folle et éloignée de l’originale. Alice fut le jeu qui m’a introduit au mythe et à American McGee. Après toutes ces années donc, la suite d’Alice se faisait attendre et c’est en mai qu’elle est arrivée. Elle n’est certes pas parfaite, mais le jeu renoue avec une certaine tradition de la plateforme 3D manquant farouchement à la génération actuelle de console. Par sa direction artistique, sa “simplicité” de gameplay et sont histoire, Alice : Madness Return m’a tout de suite séduit et convaincu. Même s’il réside dans le titre quelques problèmes qui en rebuteront plus d’un, il n’en est pas moins à mes yeux un jeu à posséder. Accessoirement, si vous êtes en manque de McGee et que vous trouvez Bad Day L.A. mauvais, je tiens à vous dire que vous avez raison pour ce dernier, mais que Grimm est un jeu épisodique plus que sympatoche. Chaque épisode est très court et vous apportera de nouvelles perspectives sur des contes bien connus de votre enfance.

no images were found

PAYDAY: The Heist

Développeur : Overkill Software | Date de Sortie : 18 octobre 2011

Alors ouais, dit comme ça, le titre n’est pas super alléchant. Mais Payday est un vrai bon petit jeu coop comme seul valve sait en faire (cf : Left 4 Dead)… Sauf que là, ce n’est même pas Valve qui est dernière, mais les petits Suédois de chez Overkill Software. Sorti en octobre 2011, Payday est un FPS multijoueur coopératif à quatre vous plaçant dans la peau de bandits masqués. Votre but est donc, dans chaque map, de prendre du fric et de réussir à vous barrer avec, sans finir sous les barreaux. Mais ça ne s’arrête pas là, l’argent représente l’XP du joueur, cette XP sert à augmenter de niveau, appelé “Réputation”. Chaque niveau de réputation gagné vous fait évoluer dans un arbre de compétence permettant de débloquer armes, protections ou équipement. Bien que le jeu ne comporte pour le moment que six cartes (six scénarios/braquages grandiloquents), les choses ne se dérouleront pas toujours de la même façon d’une partie à une autre. En effet, les développeurs ont fait en sorte que chaque map soit plus ou moins aléatoire sur plusieurs points. Aussi, les personnes à trouver ne seront pas toujours au même endroit, des machines tombent en pannes, les aides n’arriveront pas forcément du premier coup, etc. Jouer deux fois la même map ne revient donc pas à faire deux fois la même chose, est c’est bien en cela que la dynamique marche. Bien sûr, on sent immédiatement l’inspiration Left 4 Dead sur le titre, mais plein de petits détails viennent l’en détacher complètement. Je place Payday dans ce top, déjà parce que j’en ai très peu entendu parler depuis sa sortie, mais surtout parce qu’il a su me réconcilier avec le jeu en ligne, chose qui n’était pas gagnée d’avance.

Kamen Rider : Climax Heroes Fourze

Développeur : 8ing | Éditeur : Bandai Namco | Date de Sortie : 01 décembre 2011

Il y a parfois des choses étranges que l’on regarde, et parfois on aime assez sans trop se l’expliquer. Kamen Rider entre complètement dans cette catégorie. Alors pourquoi le mets-je là ? Parce que je me dois de rester cohérent, mon top doit me ressembler et s’il y a un jeu auquel j’ai beaucoup joué c’est bien celui-là. Ce n’est pas un excellent jeu, selon bien des critères il n’est même pas “bon”, c’est juste un bon objet de fanboy et il est encore meilleur lorsque l’on y joue à deux avec un ami aussi fan de la licence que soi-même. A raison d’un jeu par an (chaque jeu apportant son lot de personnages) la dernière mouture du jeu (sorti le 1er décembre 2011) comporte pas moins de 50 rider différents et inclus pour la première fois sept personnages datant d’avant l’année 2000. Dans un an, partant de l’écriture de ce post, je serais très certainement encore en train de me faire une partie ou deux en attendant le nouveau. Donc, il est dans mon top… et ouais !


Bonus – The Fantastic Flying Books of Mr. Morris Lessmore

Développeur : MoonBot | Date de Sortie : aout 2011

Je me permets un bonus, vous ne m’en voudrez pas. Ce n’est même pas vraiment un jeu. The Fantastic Flying Books of Mr. Morris Lessmore est un livre interactif disponible sur iPad uniquement (pour le moment). Basée sur un court métrage écrit et réalisé par William Joyce (un ancien des studios Pixar) et adapté en application par Moonbot (dont Joyce est président), cette histoire drôle et émouvante s’adresse à tous. De plus, elle serait parfaite pour cette période de l’année. Je l’ai aimé et n’ose imaginer les yeux d’un enfant face à celle-ci. Petit bémol, c’est en anglais.

Au final, j’ai surement oublié des jeux, surement placé certain qui ne méritaient pas leur place à vos yeux. Mais hé, c’est mon classement, j’en fais ce que je veux. Il manque peut-être de Skyrim (je n’y ai pas joué) ou de Zelda (que j’aime) mais il me fallait être honnête et donner mes vrais jeux de l’année, ceux qui me représentent et ceux qui m’ont accompagné en cette année 2011.

5 pensées sur “5 Jeux choisis par CuberToy pour Noël 2011

  • 25/12/2011 à 01:10
    Permalink

    Heureusement que t’es que le webmaster, t’es trop bizarre. N’écris plus jamais d’article s’il te plait.

    Répondre
  • 26/12/2011 à 03:03
    Permalink

    Y’a quoinde bizarre ? Vas-y balance ! :p
    J’vais m’eforcer à ne plus ecrire, t’inquite donc pas :p

    Répondre
  • 26/12/2011 à 04:48
    Permalink

    Un jeu de mineur, un jeu de porte à porte / représentant de commerce, un jeu avec une mineure, un jeu au nom ouvertement homophobe, et un jeu gay friendly avec des couilles en collants. Et en plus t’as un iPad… Si tu veux mon avis c’est bizarre. Moi j’aime pas les gens bizarres!

    Répondre
    • 26/12/2011 à 08:26
      Permalink

      Mais si, continue d’écrire si tu as envie, après si ça l’embête le “Pote Maxou” obtus, bin il pourra toujours s’en aller écrire article bien “normal” dans son blog “normal” pour pleurnicher sur toutes ces choses “bizarres” qu’il a eu le malheur de voir ^^

      Répondre
  • 26/12/2011 à 18:09
    Permalink

    “J’assume pleinement la responsabilité de cet échec humoristique envers le plus grand nombre, et j’en tire les conclusions en me retirant de la vie Gamesidestorique, après la fin de ce message.” (ou pas :P)

    Cub, tu as un garde du corps, t’aurais pu me le dire. Le geste est beau io, mais tu es tombé dans une attaque ad hominem entre vieux amis ;)

    Moralité sur les taquineries: Plus c’est gros, mieux ça passe. (outche…)

    Mon rêve secret de ma vie cachée c’est qu’il se remette à écrire des articles plein de fanboyitude désabusée. En plus contrairement à l’époque d’un certain site, c’est plus moi quoi devrait les corriger, donc c’est tout bénef pour moi, ahah! Chiche.

    Répondre

Laisser un commentaire