Grabatron

Jouer avec les envahisseurs de l’espace n’est pas une nouveauté. De Space Invaders à Destroy All Humans, tous les styles de jeux y sont passé pour faire de cet univers très “spatial” quelque chose d’assez redondant. Mais quand de jeunes développeurs tentent de renouveler la chose sur iOS, cela nous donne un titre dont il faut absolument que l’on vous parle !

Les profanateurs de sépultures virtuels

Au contrôle d’un vaisseau spatial aux phares/yeux menaçants, à la belle carrosserie polie et lustrée, le joueur doit participer à plusieurs missions d’invasion terrestre. Le jeu se calibre tout d’abord, pour vous proposer une gestion de l’accéléromètre. Vous allez donc agiter votre smartphone de gauche à droite pour faire avancer votre vaisseau débarquant tout droit dans un moteur de jeu vieux comme Choplifter. Attention, cela n’est absolument pas une critique, bien au contraire, puisque Grabatron vient prouver si besoin est que ce système de scrolling “libre” n’a pas pris une seule ride.

Comme Choplifter donc, vous traversez les niveaux sans jamais avoir le droit d’aller trop haut dans le ciel (sans quoi vous vous ferez tirer dessus par des armes bien trop puissantes pour votre bouclier) et devez donc vous amuser avec ce qu’il y a au sol. Pas de rescapés à sauver ni de bonnes actions à faire : tout est dans la destruction. Vous possédez une grosse pince qui, tactile à l’appui, peut capturer des objets ou des humains pour encore plus de fun. Les lancer en hauteur, contre le sol, les “assimiler” (donnant lieu à plusieurs missions de “collecte” d’ailleurs) et autres joyeusetés sont au rendez-vous de ce titre d’ailleurs très joli visuellement.

Amusement et améliorations

Le but du jeu est caché, pour ne pas ennuyer ceux qui ne veulent que du fun. Mais il y a bien une progression dans Grabatron. Tout d’abord, avec la possibilité de trouver quelques upgrades pour votre vaisseau, qui gagnera ainsi en bouclier, en vie, mais aussi en grosse pince bien lourde permettant de pousser et capturer les plus gros objets et rochers venus vous coincer dans votre progression. Imaginez tout ce que vous allez pouvoir détruire avec un beignet géant faisant office de décoration, jadis, sur la station-service que vous avez détruite en fonçant dedans comme un bourrin ? Jouissif.

Plusieurs missions plus tard, vous accédez aussi à quelques intéressants défis. Un camp de militaires par exemple, nécessitant de bonnes compétences en pilotage pour éviter de prendre trop de tirs sur la carlingue. Il s’agira aussi de désactiver des armes antiaériennes et de participer à d’autres sympathiques objectifs spontanés pour pouvoir découvrir toujours plus de carte, toujours en un seul scrolling horizontal. C’est amusant, mais surtout, jamais contraignant.

Ceux qui aiment lancer une partie, tout détruire et épuiser leurs trois vies (cela va très vite) en moins d’une heure en auront pour leur argent. Ceux qui aiment progresser seront un peu déçus qu’aucun système de sauvegarde ne soit proposé, mais se voient aussi proposé beaucoup de belles choses. En clair, en une phrase comme en une centaine, Grabatron est le parfait jeu de destruction tactile du moment et mérite toute votre attention. Surtout à petit prix.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire