Best in Show Solitaire

Vous aimez les chiens ? Vous aimes les jeux de cartes ? Graduate Games aussi et c’est pourquoi ils nous proposent un jeu de solitaire avec quelques éléments de stratégie supplémentaire, histoire de révolutionner un peu le monde du jeu de cartes. Pari réussi ?

C’est toi le casual !

Ah, le Casual. Un être particulièrement difficile à définir puisque du moment que l’on joue à Plants Vs. Zombie, à Angry Birds ou à n’importe quel jeu de gestion avec des pièces à collecter et des voisins à ennuyer avec des invitations Facebook, on est considéré comme Casual. Pourtant, rien n’empêche les amateurs d’Uncharted 2 et de Batman : Arkham City, de VVVVV et de Super Meat Boy, de tomber amoureux d’un petit jeu sympathique qui nous fais passer le temps ! C’est pourquoi Best in Show Solitaire ne sera jamais destiné aux Casuals dans ce test car il serait alors bien trop facile de s’en moquer, vu de là sorte.

Forcément, un jeu de cartes avec des chiens ce n’est pas très vendeur chez les Hardcore Gamers. Avec les chats encore, on aurait compris, on penserait à une volonté de surfer sur la mode LolCats. Mais des chiens ? Pourtant, nos amis à quatre pattes et à l’aboiement infernal ne font pas une simple figuration dans ce jeu de cartes étonnant. Découpée en plusieurs zones de jeu, situées dans une seule ville qui propose ainsi plus d’une centaine de niveaux, l’aventure Best in Show Solitaire promet déjà une bonne durée de vie.

Plaisir solitaire…

Tout le monde connait le jeu du Solitaire (merci Microsoft !). Il faut faire des suites de cartes, allant de l’As au Deux, avec les quelques cartes du tapis qui sont retournées. En utilisant une carte et en la supprimant du tapis de jeu, on retourne celle qui se trouve derrière elle. Bien sûr, il est possible d’utiliser les cartes de la pioche pour un maximum de résultat. Le but ? Terminer la partie sans qu’il ne reste une seule carte sur le tapis. Un pari difficile que Best in Show Solitaire reprend à sa sauce et ne propose finalement que comme objectif secondaire d’excellence.

Un lieu du monde est vu comme un seul niveau. Chaque niveau propose une dizaine de parties de cartes à la suite. Plusieurs objectifs sont alors proposés, permettant de boucler le niveau et passer au lieu suivant. Il faut réussir tous les objectifs, pouvant par exemple demander un minimum de 3 Perfects (plus une seule carte sur le tapis), une suite de plus de 8 cartes ou autres défis intéressants. Au début, sur une dizaine de niveaux, ces objectifs sont plus que faciles à réussir. Cela se corse évidemment très vite ensuite avec des objectifs plus compliqués, moins faciles à mettre en place.

Chiens à vendre !

En plus d’objets à récupérer, toujours ornés d’un certain numéro qui peuvent faire office de “joker”, plusieurs chiens sont aussi au rendez-vous (rappelons que c’est l’originalité première du titre !). Ainsi au fil des parties, vous gagnerez de l’argent. Cet argent pourra être dépensé dans une boutique vous permettant d’acheter des objets et d’autres races de chiens. Au-delà d’un principe de collectionite et une volonté certaine de proposer au joueur de jouer avec son chien favori, il y a aussi un système de fatigue. À force de jouer avec vous, les chiens sont épuisés et il faudra donc en changer entre les niveaux. Des objets de “boost” sont aussi disponibles au magasin si vous ne voulez vraiment pas vous séparer de votre ami fidèle.

Au final, que penser de Best in Show Solitaire ? Alors que je m’en moquais avec beaucoup de mauvaise foi au lancement de ma première partie, j’en suis vite devenu assez amusé. Il traine sur le bureau de votre ordinateur et dès que vous avez cinq petites minutes devant vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de lancer une partie. Ce qui fait la différence, au-delà d’une atmosphère qui change évidemment beaucoup du Solitaire de Windows, ce sont les petits maniements de gameplay. Des suites moins restrictives, des interactions avec le décor (terminer une pile de cartes fera par exemple tomber une noisette, qu’un écureuil viendra chercher, débloquant ainsi d’autres cartes cachées auparavant) et une ambiance sympathique, sont des éléments qui auront vie fait de plaire à tous les amateurs du genre. Attention cependant : Best in Show Solitaire est chronophage seulement pour ceux qui adopteront le style graphique terriblement quelconque !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire