Shoot Many Robots

Les robots nous envahissent dans ce monde post-apocalyptique ou le studio Demiurge s’en donne à coeur joie. Autrefois totalement indépendant, ce projet est passé sous le giron d’Ubisoft. Et d’un seul coup, le petit se prend pour un grand et se retrouve confronté à une concurrence rude. S’en sort-il indemne ?

Plus on est de fous…

Shoot Many Robots est, dès les premières minutes, totalement honnête sur sa volonté d’amuser plusieurs joueurs sur une même aventure très orienté Action. Que ce soit à deux joueurs en local, quatres joueurs en ligne, ou même en solo (mais à petite dose) : dans tous les cas, Shoot Many Robots propose d’enchainer le démontage de tas de ferailles ambulant à vitesse grand V. Comme tout shooter qui se respecte, le titre de Demiruge se propose à l’horizontale, en 2.5D. Malheureusement, la caméra ne gère absolument pas le fait que deux joueurs soit situés à deux extrémitiés verticales de l’écran. Mettez vous d’accord avant de passer par le haut ou le bas du niveau !

Les niveaux s’enchainent et se ressemblent : du tir au pigeon-robot est principalement proposé avec quelquefois, des boss en fin de niveaux. Au delà des simples petits robots que l’on éclate très facilement à distance (avec les deux armes proposées, une aux munitions illimitées et l’autre férocement efficace mais rapidement à sec), il y a aussi ceux qui vous plongent dessus et ne peuvent être touchés que par l’arrière, ceux qui vous tirent des missiles (que vous pouvez renvoyer en les frappant avec un timing assez gentil pour être accessible à tous), les objets volants non-identifiés et même de grosses caisse métallique qui généreront des robots jusqu’à ce qu’elles soient détruites. Et bien entendu, il y a les boss : gigantesques à l’écran, ils sont tout de même très faciles et manquent un peu de charisme.

C’est d’ailleurs la première chose qui choque dans ce Shoot Many Robots aux visuels pourtant très prometteurs : cela manque d’originalité visuelle, d’un coup d’éclat qui le démarque des autres Action-Shooter en 2.5D. Les robots tombent comme des mouches, mais il n’y a que trop rarement cette jouissive impression “d’avoir le pouvoir” avec ses armes et ses coups de poings à donner. Le corps à corps n’est d’ailleurs pas en reste puisque c’est finalement sans aucun doute la plus jouissive des armes lorsque les robots sont nombreux à l’écran. On entre dans la mélée, les bouts de ferailles volent de partout et on trouve enfin de grands moments à jouer dans le jeu de Demiurge. Néanmoins, si il manque d’énergie, Shoot Many Robots à bien d’autres tours dans son sac.

Vous avez vu ma collection d’écrous ?

Une demi-douzaine de zones sont proposées, elles-mêmes séparées en trois à quatres niveaux. Ceux-ci peuvent être de simples parcours comme précisé plus haut, mais on a aussi le droit à quelques modes de Survie. Chaque niveau est assez simple dans l’absolu, surtout que votre personnage possède des bières lui permettant de regagner toute sa barre de vie avant le coup fatal.

Ajoutez à cela la possibilité de réanimer ses alliés en multijoueur et surtout, les nombreux checkpoints présents dans les niveaux, pour vous assurer un parcours plutôt sympathique et sans grande complexité. Son originalité, il la trouve par contre dans le Scoring car si terminer le niveau est une chose aisée, obtenir toutes les étoiles de score en est une autre bien plus ardue !

Pour obtenir des étoiles, il faut des écrous : la monnaie du jeu. A force de combos, un multiplicateur de score vous permet d’en obtenir toujours plus lorsque vous tuez des ennemis. Vous devez donc bien jouer, de façon intelligente qui plus est, pour avoir le plus grand nombre d’étoiles possible en fin de niveau. Déja, niveau durée de vie, Shoot Many Robots fait vraiment fort ! Comptez sur une bonne dizaine d’heures pour en voir complètement le bout en coopération.

Les écrous servent aussi de monnaie d’échange contre une multitude d’objets pour l’inventaire de votre personnage qui, pour l’occasion, peut se déguiser en une multitude de clichés. Vous pouvez donc acheter/modifier votre armes aux munitions illimitées, allant du simple pistolet mitrailleur au lance-flammes, mais aussi votre arme lourde (lance roquettes, grenades collantes et autres joyeuseutés). Pour améliorer vos statistiques, vous avez les couvre-chefs, les pantalons et les vestes. Vous pouvez alors jouer avec un cosmonaute à la physique complètement chamboulée (vous ferez des bonds immenses) portant une ceinture de dynamite avec un “slip de l’empereur” vous baissant radicalement votre vie mais vous octroyant de gros bonus d’attaque. Bref, il y a de quoi découvrir dans ce Shoot Many Robots qui ne se prend clairement pas au serieux.

Good Robot, Bad Robot

Reste que le jeu manque cruellement de visibilité avec une action certes amusante mais vraiment confuse, qui fait se confondre les personnages joueurs et ressembler la masse de robots attaquants en un tas de “chose” à frapper sans trop chercher à comprendre. Le système de visée, libre en course, qui peut être “plus précis” si l’on tient la gachette gauche appuyée pour faire se mettre à genou le personnage, ne fera pas que des émules et certains lui trouveront un manque de dynamisme. Pour ma part, j’aime franchement prendre “position” lorsqu’il s’agit de mieux viser et ce principe m’est donc assez sympathique. Ce ne sera pas le cas pour tout le monde.

Enfin, le système d’évolution est excellent mais ne sert finalement pas à grand chose. A chaque fois que vous tuez un robot vous gagnez de l’expérience puis passez de niveau. Ces niveaux vous débloquent alors de nouvelles armes, potentiellement achetables dans votre caravane entre chaque mission. Le système de niveaux ne sert qu’à ça. Aussi, comble du ridicule, un marché en ligne vous propose d’obtenir des écrous moyennant du vrai argent. Un système de micro-paiement très bête au demeurant, qui permet à n’importe qui d’obtenir n’importe quel objet sans trop se casser la tête.

Shoot Many Robots est donc plus que sympathique à plusieurs, vraiment fun, garant d’une grosse durée de vie pour un jeu de ce genre, mais ne fera pas l’unanimité. Les deux héros buveurs de bières s’effacent complètement devant les robots ennemis au design très intéressant mais qui se répête un peu malgré tout. C’est un bon titre d’action, désservi par quelques erreurs de gameplays et une direction sonore assez ratée (les musiques passent un peu inaperçu et les sons sont mal mixés). Au final, il est l’exemple parfait du jeu qu’on sort en soirée pour défourailler du robot sans trop chercher à comprendre quoi que ce soit à l’univers. En clair : objectif plus ou moins atteint pour Demiurge, via la porte de la facilité. Malgré tout, on s’attendait à quelque chose de bien plus intéressant.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Une pensée sur “Shoot Many Robots

  • 18/03/2012 à 20:07
    Permalink

    J’ai été assez decu en jouant à la demo, ca m’a pas beaucoup convaincu.

    Répondre

Laisser un commentaire