Bumbledore

Loin d’une Maya pleine de gentillesse et vivant dans un monde paradisiaque, l’abeille Bumbledore, sorcier de son statut, doit tout faire pour protéger la ruche de ses assaillants. Découvrez ce jeu iOS, désormais aussi disponible sur nos gros ordinateurs

Quand l’Android se transpose sur nos bécanes

Cela devient de plus en plus une mode : lorsqu’un jeu casual sorti sur iOS ou Android fonctionne bien, il a le droit à sa sortie sur Steam et consorts. C’est le cas de ce Bumbledore, évidente parodie du nom du grand sorcier de la saga Harry Potter, ou il est question de protéger sa ruche d’autres espèces bien décidées à s’en emparer. Vous allez devoir affronter des fourmis, des scarabées et autres ignominies rampantes dans un titre ou seule votre souris sera mise à contribution.

Vous êtes Bumbledore, à la gauche de l’écran et devez détruite tous vos ennemis apparaissant à droite. Chaque tableau propose un nombre et une disposition des ennemis totalement différente. Pour vous défendre, vous avez plusieurs sortilèges : des boules de feu, des éclairs, des herbes coupantes ou encore des météores. Votre but est alors de viser à la souris puis de relâcher pour lancer votre attaque destructrice. Chaque pouvoir est à activer via l’un des coté de votre écran : vous glissez par exemple votre souris du haut vers le bas pour lancer un météore, du bas vers le haut pour une herbe coupante ou de gauche à droite pour une boule de feu. On sent tout l’esprit tactile de la sortie iOS perdre un peu de son efficacité sur nos grands écrans, mais globalement, cela se joue très bien.

40 minutes de jeu

Beaucoup plus facilement chronophage sur PC et Mac, vu qu’on pose rarement ses fesses devant nos bécanes pour dix petites minutes, on termine Bumbledore d’un trait. Le jeu n’est pas difficile, mais les moyens de perdre sont nombreux. Soit en laissant un adversaire passer à gauche de l’écran, soit en arrivant à court de munitions.

De petits orbes tournent autour de votre personnage et son autant de possibilités de tirs (quel que soit le pouvoir utilisé). Quand vous arrivez à zéro, c’est le Game Over. Il faut donc faire bien attention à rendre chaque tir réellement meurtrier puisqu’en plus de vous promettre la victoire, une bonne économie de munitions vous fait gagner quelques points bonus.

Quarante minutes de jeu non-stop sont nécessaires pour débloquer la quarantaine de niveaux disposés dans les trois mondes proposés. C’est peu même si, évidemment, un système de scoring vient donner un peu de durée de vie à tout ce beau monde. Pour obtenir les trois points de chaque niveau, il faut atteindre un certain score. C’est là qu’un bon jeu, une maitrise certaine des munitions proposées, est obligatoire. Mais peu nombreux seront les joueurs à vraiment se forcer à battre ces quelques scores et ce, même s’ils permettent de débloquer quelques niveaux bonus.

Au final, Bumbledore a les défauts de se qualités. Il est simple d’accès, mais facile à terminer. Il est pourvu d’un système de scoring sympathique pour de petites parties, mais ne trouve pas toute sa place sur nos PC et Mac. En clair, c’est encore un jeu sympathique sur Android qui pêche un peu par un certain manque d’intérêt une fois débarqué dans Steam. À acheter seulement si vous n’avez pas d’Android à la maison !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire