The Splatters

Elles sont petites, mignonnes et ont toujours le sourire : ce sont les créatures inventées par le développeur SpikySnail dont Microsoft s’est totalement amouraché. Résultat : un jeu sur Xbox Live Arcade. Bien au dessus de nos attentes ? On peut dire cela…

C’est l’éclate !

Un menu simple, une musique amusante, mais vite ennuyante : le lancement de The Splatters n’augure rien du gameplay et du fun procuré. Pourtant, il y a quelques indices : des personnages avec un large sourire, la présence d’une Splatters TV dans le menu principal pour des records enregistrés et mis à disposition de tous sur la toile… Mais difficile de croire à un hit en lançant le titre. Et pourtant, on s’en approche vraiment.

The Splatters met en scène des petites créatures de plusieurs couleurs, faites de liquide, qu’il va falloir éclater dans des niveaux fixes (sans aucun scrolling) en les propulsant contre les parois. Le but de cette explosion ? Asperger des bombes de la même couleur pour les faire exploser. Votre objectif étant alors de détruire toutes les bombes du niveau, à travers plusieurs rounds à chaque fois. Si vous perdez, que vous n’avez plus de Splatter, vous recommencez au début du round. Aucune place n’est faite à la lenteur, au manque de rythme : The Splatters se joue rapidement, avec beaucoup de réflexion et un sens certain de l’acrobatie.

Un gameplay coloré

Car les Splatters sont très vifs dans leurs mouvements. En laissant appuyé le bon bouton, vous chargez leur propulsion. Une fois en l’air, vous pouvez les diriger vers une direction avec un petit ralenti mettant en avant une réalisation de grande classe. Une fois explosé, vous pouvez aussi diriger le flux de “peinture” dans une certaine direction. Bref, tout est fait pour que vous ayez le contrôle total de votre personnage.

Plusieurs autres mouvements sont disponibles : vous pouvez presser deux fois de suite le bouton de charge, très rapidement dans une certaine direction et ce pendant que votre Splatter est en l’air, pour le propulser violemment contre le premier obstacle qu’il rencontre et le faire exploser de façon plus brutale et expéditive. Enfin, le sel de tout le gameplay se fait en une autre possibilité : revenir dans le temps, avec tout ce que cela inclut de conséquences sur les objets du jeu en mouvement. Les lois de la physique étant ce qu’elles sont, vous pourrez glisser sur certaines parois et revenir en arrière, puis en avant, puis de nouveau en arrière, jusqu’à prendre une certaine vitesse vous permettant d’exploser en une gerbe de peinture plus imposante par exemple.

Plusieurs autres idées d’utilisation vous traverseront l’esprit concernant ce retour en arrière et c’est ici que The Splatters sort clairement du lot. Il vous demande d’enchainer les figures, les acrobaties, puis vous récompense pour cela. En points bonus, sur la toile avec vos propres vidéos envoyées sur le serveur automatiquement, avec des succès et des étoiles à collecter pour préciser votre talent à vos amis qui viendront voir où vous en êtes dans votre partie.

Trois modes de jeu, pas un de plus

Exclusivement solo (mais rien n’empêche de se passer la manette et d’y jouer chacun son tour), The Splatters propose trois modes de jeu d’une vingtaine ou trentaine de niveaux chacun. L’entrainement pour commencer, vous apprenant toutes les bases du jeu sans jamais vous guider excessivement.

Vient ensuite un mode ne proposant que des défis de combos, vous obligeant à enchainer les bombes explosées, les belles acrobaties et un gameplay maitrisé pour faire un maximum de score. Enfin, un autre mode fait de même en privilégiant uniquement les acrobaties : vous devrez effectuer celles qui vous seront demandées, en plus d’éliminer toutes les bombes du niveau, pour atteindre votre objectif.

Bref, si ces trois modes peuvent sembler “peu”, ils proposent malgré tout une sympathique durée de vie de six à huit heures au minimum. Ce n’est pas assez ? Sans doute qu’un peu de DLC viendra corriger le tir. En l’état, franchement, il ne faut pas oublier une rejouabilité très intéressante, du défi constant face aux pros du Xbox Live Arcade et un amusement de tous les instants. Car si The Splatters fonctionne aussi bien, au-delà de son gameplay bête, mais très efficace, c’est surtout grâce à sa réalisation soignée et très colorée.

Aussi, The Splatters bénéficie de temps de chargement très rapides, permettant de recommencer un niveau instantanément. Cela permet de ne jamais sortir du jeu, avec le syndrome si célèbre du : “encore une et j’arrête”. Un syndrome destructeur pour ceux qui ont du sommeil en retard. The Splatters n’est de toute façon pas un jeu à prendre à la légère, comme un célèbre Peggle dans un tout autre genre. Il est chronophage, très addictif, passionnant pour les amoureux de scoring, propose un gameplay très soigné et est donc, n’ayons pas peur des mots, un très bon jeu Xbox Live Arcade.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire