Dark Legends

Jouable sous votre navigateur Google Chrome, sur Android mais aussi sur l’AppStore, le dernier né des studios SpaceTime (déjà responsables de Star Legends et Pocket Legends) tente de proposer un univers plus adulte…

Vampire, vous avez dit vampire ?

C’est amusant comme tous les jeux “iOS” se ressemblent. Cela en devient complètement consternant. Prenez ce Dark Legends par exemple : vous êtes un vampire moche, dans un monde en 3D au level design sympathique (sans plus) mais au Character Design vraiment perfectible. Votre but est de mener à bien des “histoires” (qui n’ont de scénario que la prétention) se composant d’une carte et de plusieurs objectifs. Les passifs tout d’abord : manger un humain, casser la vitre d’un magasin pour le cambrioler, invoquer un démon… On fait ça comme on nourrit des poules et sème des graines dans un énième Farmville. Cela vous rapporte de l’argent et vous coûte de l’énergie… finalement vendue ensuite en micro-paiement ou obligeant à “attendre” devant son écran pour pouvoir continuer à jouer.

On est en terrain (et système économique) connu. Mais il y a aussi les missions solos plus orientées Action avec un diablo-like très simple d’accès : vous cliquez/touchez une icône pour frapper, d’autres pour lancer des coups spéciaux (tornade, lancer de couteaux, etc) et enchaînez la destruction de morts-vivants. Vous allez d’un point A à un point B, toujours sans aucun vrai fond scénaristique. Vous gagnez de l’expérience, vous cassez des objets et fouillez des cadavres pour obtenir des pièces de jeu (mais jamais assez pour vous payer quelque chose). Bref, c’est un jeu “social”.

Tout l’intérêt du multijoueur…

Sauf que justement, Dark Legends à une bonne chose à mettre en avant au bout de quelques missions : son mode multijoueur. Toutes les missions solo que vous avez effectuées pendant le tutoriel seront proposées en multijoueur ensuite, avec des parties ou vous rejoindrez donc une multitude de “vrais gens”. On se retrouve alors dans un hack’n slash certes très minimaliste, pas franchement profond, mais qui prend tout son sens à plusieurs. Il est rapidement très amusant.

On peut évidemment discuter, échanger des objets, mais aussi se créer des liens sociaux via quelques endroits spécialement dédiés aux discussions (et au marchandage). Un bon moyen de passer le temps en attendant que, pauvres que nous sommes, notre énergie se recharge sans carte bancaire à portée de main. C’est sympathique, même si l’univers “Démons/Vampires/Gothique” amène un public assez particulier en terme de sujets de discussion.

En clair : Dark Legends c’est gratuit, alors on va tenter de ne pas trop lui casser du sucre sur le dos. Déjà parce que le sucre, ça ne fait pas fuir les vampires, mais aussi et surtout parce qu’il fait très bien ce qu’on lui demande. Il égaye une journée de travail énervante, il propose un hack’n slash rigolo à plusieurs, pas franchement vilain une fois les personnages “acceptés” pas vos yeux délicats et surtout, il permet à une bande de potes fauchés de se retrouver sur le navigateur de leur vieux coucou. Encore qu’un MMORPG Free to Play fait ça bien mieux mais bon, vous ne pouvez pas comprendre, “c’est la mode !”.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire