Une mise à jour sortie sans stress !

Je vous avoue, je stresse un peu à l’idée d’écrire cette news. Tout d’abord parce qu’avant de l’écrire, j’ai dû me rendre dans les bureaux, que dis-je, le Quartier Général de Game Side Story. Et en allant dans mon petit coin pour écrire, j’ai croisé Hiji qui n’est franchement pas super cool avec moi. Bon okey je mens, je voulais juste caser “super”, “bureau” et “stresse”.

En effet, le jeu dont je vais vous parler aujourd’hui se nomme Super Office Stress. Si vous êtes un lecteur assidu, ce nom doit forcément vous dire quelque chose et vous avez raison, car c’est un jeu dont j’ai déjà parlé dans mon compte-rendu sur le passionnant Indie Buskers. Sinon, allez au moins lire la partie le concernant car je ne répéterai ni son concept, ni combien j’aime ce jeu. Mais le développeur n’en était pas resté aux 48h données pour développer son jeu. En effet, il a continué à améliorer celui-ci après le week-end initial dans le but d’en sortir une version finale de son rogue-like qui pourrait être vendue à part, sans passer par l’Indie Buskers ni être contraint par le temps. Si vous avez raté l’occasion d’acheter tous les jeux de l’Indie Buskers (ou de les obtenir gratuitement comme c’était le cas dans les dernières heures), vous pouvez donc acheter Super Office Stress à part sur le site du développeur… d’une manière vraiment originale. En effet, vous devez lancer un dé virtuel qui déterminera la somme à payer pour obtenir le jeu, celle-ci allant donc de un à six dollars. C’est par ici que ça se passe ! Et si vous n’avez pas été convaincu par mon avis sur le jeu, vous pouvez toujours regarder le trailer suivant avant de l’acheter.

Ripper

Ripper

Grand fan de Call of Duty et Candy Crush, ce n'est malheureusement pas quelque chose dont je peux librement parler ici... Du coup, je vais me rabattre sur fan de plates-formes, de stratégie (et surtout grand strategy) et « d'ovnis vidéoludiques » avant tout, même si les meilleurs jeux sont ceux qui arrivent à transcender leur genre. Un peu comme Candy Crush, pour ne citer qu'un seul chef-d'oeuvre du style.
Ripper

Les derniers articles par Ripper (tout voir)

Laisser un commentaire