Preview – Element4l (PC)

Développé par I-Illusions, petite boite indépendante constituée de seulement trois individus (Dirk Van Welden à la programmation et à l’artistique, Michélé De Feudis aux graphismes et aux animations puis Mitchell Nordine aux musiques), Elemten4l s’annonce comme l’une des valeurs sures de l’Independant Game Festival de 2013. Nous avons eu la chance d’y jouer !

Quatre touches pour tout contrôler

Un univers aux teintes sombres et pourtant joviales nous est présenté dès le lancement du jeu. Des plateformes noires, des fonds aux couleurs plus criardes et un petit sourire au contrôle du joueur : voilà tout ce qui nous est présenté dès le premier niveau. L’idée est absolument merveilleuse : à l’aide de seulement quatre touches de votre clavier, les touches fléchées, vous pouvez changer l’état de votre nouvel ami.

La flèche HAUT le transforme en bulle d’air qui peut prendre de l’attitude, la flèche BAS joue les Kirby et en fait une pierre bien lourde qui s’abat au sol et roule dans les pentes, la flèche DROITE le transforme en une boule de feu fonçant vers l’avant et pouvant rebondir sur les parois les plus chaudes et enfin, la flèche GAUCHE en fait un glaçon qui glisse au sol et se déplace en fonction du terrain qu’il arpente. Seules les transformations en roche et en glace peuvent toucher les plateformes : si vous touchez un mur ou le sol en forme Air ou Feu, vous éclatez et devez recommencer au dernier checkpoint.

Pour se déplacer vers l’avant il faut donc prendre de la hauteur avec Haut, foncer vers l’avant avec Gauche et se transformer en glaçon avant de toucher le sol. Ainsi, on prend aussi de la vitesse en retombant sur la plateforme et on suit les courbes. Pour freiner, il suffit de se transformer en pierre. Voilà le concept, voilà les quatre seules touches du jeu… Du pur génie, tout simplement.

Minimalisme prometteur !

C’est assez ahurissant de voir à quel point ce concept aussi simple se transforme en un jeu véritablement addictif. Les quatre niveaux de cette version Preview ont été dévorés en à peine une heure, avec un plaisir non dissimulé, une tombée en enfance immédiate avec son univers très particulier, mais surtout, une musique de fond particulièrement saisissante. On ne sait pas si le reste de l’OST sera du même acabit, mais si c’est le cas, on tient là l’une des prochaines grandes compositions indépendantes à surveiller.

Présenté à l’Independant Game Festival, Element4L ne devrait pas passer inaperçu. Pour l’instant, il n’est prévu que pour le second trimestre 2013 ce qui, vu la nette avancée technique de cette version preview, augure du meilleur en terme de contenu. Mais c’est surtout ce gameplay très original qui marque, demandant un certain temps d’adaptation et nous fait franchement douter de son efficacité en début de jeu, jusqu’à ce qu’il s’avère totalement passionnant à utiliser. Au bout d’un petit laps de temps, on ne s’emmêle pas du tout les pinceaux, on réfléchit à propos des énigmes proposées sans même se demander si “on va y arriver” point de vue commandes. C’est déjà un bon point. Comment, dans ces conditions, ne pas être emballés par l’arrivée prochaine de la version finale ? 2013 est beaucoup trop loin…

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire