Ubinota

Mis en avant sur Steam Greenlight il y a quelques semaines maintenant, le jeu du jeune studio Rotateam a tout pour vous plaire si vous aimez les Puzzle-Game inventifs. La preuve avec ce test qui vous donnera, j’en suis sur, méchamment envie de craquer pour ce jeu à moins de dix euros sur son site officiel…

Vis ma vie de peintre

Lucien est un jeune homme qui vit dans un ciel calme et paradisiaque. Un magicien lui apprend alors qu’il faut aider les villageois à toujours rester connectés entre eux, à l’aide d’une peinture particulière. Dans le ciel, vous observez plusieurs structures faites de blocs blancs : le jeu est alors en pause, comme si la physique du monde était stoppée le temps des travaux. Vous devez alors peindre des cases de façon à relier toutes les petites maisons disponibles, la peinture empêchant les blocs de tomber du ciel lorsque la physique revient à la normale.

Grosse excuse pour un puzzle-game, certes, mais cela fonctionne parfaitement. L’ambiance est bon-enfant, vraiment joviale, très colorée et réellement calme. Parfait pour se poser devant un jeu intelligent, sans pour autant manquer d’une certaine sérénité et d’une ambiance apaisante. Surtout que le jeune Lucien n’est pas bien futé et que des dialogues amusants viendront donner un peu de piment à l’aventure, forcement répétitive d’un certain point de vue.

Il te manque une case ?

Le principe est donc toujours le même : vous avez un nombre limité de blocs de peinture que vous pouvez peindre. Vous pouvez reprendre la peinture d’un bloc auparavant peint, histoire de ne pas perdre bêtement en cas de multiples essais.

Et si dans les premiers niveaux, tout est très simple, vous allez vite vous rendre compte que les développeurs ne manquent pas d’ingéniosité pour vous en faire baver. Une centaine de niveaux différents sont proposés, à travers sept mondes différents (davantage en atmosphère qu’en réel bouleversement de gameplay).

Néanmoins, l’aventure se complique tout de même d’un point de vue du gameplay au bout d’un certain temps, quand on vous demandera de créer plusieurs chemins de couleurs différentes ! L’une ne pourra pas empiéter sur le chemin de l’autre et forcément, on va se triturer les méninges avec force et volonté. Car mine de rien, Ubinota et son ambiance très réussie nous donnent réellement envie d’en voir la fin, même malgré cette certaine répétitivité inhérente au genre.

En clair, si vous aimez jouer avec les couleurs et les Puzzle-Game, alors Ubinota est pour vous. Conçu de façon très amateur, mais avec un certain sens du professionnalisme, il ne manque pratiquement rien au jeu pour faire trembler les ténors du genre. Une difficulté plus élevée encore ? Quelques idées de gameplay supplémentaires ? Une ambiance sonore plus originale ? Sincèrement, on a bien hâte de voir quels seront les prochains projets de l’équipe de Rotateam, tant ce premier jeu est des plus convaincants !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.