Greenlight ou un éditeur, mais pas les deux !

En tous les cas, pas dans cet ordre. C’est ce qu’a appris Mike Maulbeck de Code Avarice, actuellement fier de son Paranautical Activity, qui s’est vu rejeté de Steam parce qu’il avait déjà créé sa page Greenlight il y a quelques mois…

Depuis, le jeu est sorti sur d’autres plateformes comme Desura, a trouvé un éditeur (Adult Swim) et l’équipe de Steam est claire à ce sujet : il ne faudrait pas que les développeurs indépendants pensent qu’il suffit d’avoir un éditeur pour outrepasser le principe de Steam Greenlight demandant à ce que les gens aiment le jeu, via leurs votes.

Le principe est entièrement compréhensible, mais on espère quand même que cela se fera au cas par cas. Aussi, il y a plein de jeux “non-indépendants” sur Greenlight, bien que venant de boites à petits budgets, dont certains ont déjà été validés. Maintenant, on espère que Mike Maulbeck obtiendra ces votes sur sa page Steam Greenlight histoire qu’il ne soit pas le vilain petit canard de cette plutôt belle mise en avant qui a, évidemment, ces défauts et ces failles.

Rappelons au passage que Paranautical Activity est un Doom-like à l’ancienne, qui propose des graphismes en voxel très originaux. Il est sorti en février dernier et est en vente sur Desura à 4,49 €.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Une pensée sur “Greenlight ou un éditeur, mais pas les deux !

Laisser un commentaire