Fleish & Cherry in Crazy Hotel : back to black

Je hais les kikoo-pucelles qui se mettent à la photo en noir et blanc juste pour faire classe. Non seulement ces gourdes ne comprennent rien à rien, mais en plus elles se prennent pour des photographes hors-pair alors qu’elle ne font qu’appliquer un stupide filtre Instagram. Heureusement, certains maîtrisent tout de même ce procédé artistique. Pourquoi je vous raconte tout ça ? Vous allez comprendre.

Fleish & Cherry in Crazy Hotel, en voilà un titre qui résonne comme le nom d’un mauvais porno. Rassurez-vous, ce n’est pas de cela dont il s’agit, puisque les développeurs de chez Red Little House Studios sont en réalité de très gros fans de dessins animés. De cartoons des années 30′, en noir en blanc, à la façon d’un Steamboat Willie (non, pas Sky’). Il est donc normal que leur production prenne place dans cet univers, avec une histoire assez loufoque puisqu’il nous est proposé d’incarner Cherry, fiancée d’un acteur renard nommé Fleish (vous suivez ?), lui-même enlevé dans un hôtel par le vil Mr. Mintz. Tout un programme, qui ne verra hélas pas le jour si vous êtes un tantinet radin. En d’autres termes, nous voici devant un énième cas de crowfunding, méthode de financement qui a décidément le vent en poupe ces dernier temps. Pour les plus généreux d’entre vous, c’est par ici. Les autres se contenteront de voter sur la page Steam Greenlight du soft.

Petit nouveau.

Laisser un commentaire