Rising Storm

09 Janvier 1945, nous sommes arrivés après les bombardements incessants des îles du pacifique. La conquête de Leyte s’est faite sans résistance, on n’a rencontré aucune défense sur l’ile. Tout le monde semble avoir quitté les lieux. C’est une avancé majeure pour nous, le gain est estimé à 8 semaines. On se prépare pour le débarquement, la prochaine étape est la prise d’Iwo Jima, on doit bloquer leurs aérodromes. Pour protéger nos unités marines.

Operation Detachment

26 Janvier 1945 : Toujours atterrés à Leyte, on vient de recevoir des nouvelles du front, on ne va pas tarder à rejoindre Iwo Jima, plus que quelques jours. Je me suis lié d’amitié avec quelques soldats et les gars de ma nouvelle escouade. John, Franck, EliteFire et le commandant, SniperDu93, qui était présent lors de l’opération Watchtower à Guadalcanal, c’est un exemple pour nous tous. Un certain Joe Rosenthal est aussi avec nous, ce n’est pas un soldat, il est reporter, on se demande bien ce qu’il vient chercher ici. Montrer les horreurs de la guerre n’est pas sain pour les civils.

Tout le monde est prêt, chacun son rôle, les affrontements précédents nous ont démontrés l’efficacité des lance-flammes dans ces îles, mais personne n’est en reste. Les vétérans ont de meilleures armes que les nôtres. Tout semble injuste mais c’est l’unité qui nous garantira la survie.

J’ai peur pour les jours suivants, les japonais ont déjà démontré leur férocité et la facilité avec laquelle ils se sacrifient pour nous détruire. Nos armes sont de meilleure facture et le nombre est de notre coté, mais ils ont l’avantage du terrain. Tout va se jouer bientôt…

23 Février 1945

La bataille à commencé, le commandant est toujours devant, notre force est l’organisation, impossible de gagner sinon. Les balles fusent, nos soldats tombent comme des mouches. Le débarquement s’est fait sous un feu infernal et nous avons perdu énormément de troupes. Notre escouade est toujours debout, on essaye de progresser sur la plage pour aller jusqu’aux bunkers. Nos grenades et lance-flammes sont les meilleures solutions pour déloger les baraquements.

La progression est difficile, notre équipement n’est pas aussi adapté que celui des japonais. Aucun de nos chars d’assaut ne franchit les premières lignes, les canons anti-chars crachent, déchirant le ciel. Soudain, quelque chose m’attrape le bras, c’est Franck…Une balle lui a traversé la jambe. Il gémit et se vide de son sang. Je me revois crier « MEDIC ! » mais personne n’arriva, il n’y a pas de médecin en enfer… Nous étions tous à court de bandages, on a pu que le regarder s’éteindre lentement avant de prendre un tir surprise en plein cœur. « A COUVERT ! » a crié le chef. Je voyais le tireur, mais même allongé impossible d’aligner mon tir, quelqu’un d’autre arriva derrière lui pour le poignarder à la baïonnette. On avait perdu Franck, Tout le monde autour de nous tombait. Un seul tir était souvent fatal…

Les combats sont tous à grande échelle, on ne contrôle rien, les ennemis visent bien et n’ont peur de rien, le moindre pas en dehors d’une couverture est un danger de mort. Les tirs de suppressions sont la plupart du temps obligatoires pour laisser les infanteries légères passées devant et nettoyer. Notre chef nous avait raconté qu’il avait perdu toute son escouade à Guadalcanal mais que cette fois ci ce serait différent. Les conflits continuent partout, jusqu’en Russie même. Le pacifique sera bientôt à nous.

Une ouverture ! Vite, il faut courir jusqu’au prochain bunker pour supprimer les tourelles qui empêchent nos gars de passer. Joe est toujours avec nous, il se cramponne à son appareil photo et son pistolet, il stresse tellement qu’il pourrait tuer l’un de nous sans le vouloir. Une fois les tourelles hors d’utilisation la progression est plus simple. La victoire est proche, il ne reste qu’une poignée d’hommes dans l’aérodrome… C’est fini. On l’a eu. John veut planter un drapeau sur la plus haute colline en l’honneur des pertes, Joe en profita pour immortaliser le moment. Ce fut le dernier instant de répit avant la prise complète de l’ile le 25 Mars, John et EliteFire auront succombé aux batailles suivantes…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.