Preview – Aarklash : Legacy (PC)

Cyanide ne s’est pas remis de Confrontation et c’est pourquoi ils nous reviennent avec un tout nouveau titre qui ne semble pas payer de mine, mais pourrait bien proposer une aventure passionnante à terme. On vous en parle le temps d’une version Preview…

Le chaos dans toute sa splendeur

Aarklash est une terre désolée ou des forces magiques se sont affrontées depuis des siècles. La Lumière, le Destin, les Ténèbres, toutes ennemies et dévastant tout ce qui se trouve sur leur passage. Quatre personnages vont se retrouver au centre de ce conflit et être accusés de crimes qu’ils n’ont pas commis : vous contrôlez ces quatre héros bien décidés à parcourir le monde d’Aarklash pour prouver leur innocence et survivre face aux hordes ennemies.

Aarklash se place dans l’univers de Confrontation et prend la forme d’un jeu tactique. Vous contrôlez, de haut, vos quatre héros comme dans tout RPG old-school ou jeu de stratégie qui se respecte. Vous cliquez-droit pour les faire avancer, il est possible de les équiper avec du loot laché lorsque des ennemis sont tués ou lorsque vous ouvrez des coffres, de recycler les objets inutiles pour en créer d’autres et bien sûr, chaque héros a sa fonction (tank, soigneur…) et ses compétences spécifiques. Le jeu prend cependant une tout autre tournure, beaucoup moins bourrine, lorsque des ennemis apparaissent à l’écran. Tout se met en pause (a moins que vous ayez désactivé cette fonction dans les options pour un jeu plus hardcore) et c’est à vous de décider quoi faire pour gagner le combat à venir.

La pause est au bon vouloir du joueur, grâce à la touche Espace. Vous n’êtes évidemment pas limité à l’utilisation de celle-ci et il va d’ailleurs falloir s’en servir avec beaucoup d’intelligence pour réussir à affronter des groupes d’ennemis très variés et plusieurs stratégies pourront être établies. On retrouve alors une fonction déjà vue dans un ancien jeu de Cyanide, Orcs and Men : la possibilité de placer des compétences à la suite, en file d’attente.

Rythme d’attaque

Il est alors possible, avec beaucoup de patience, de se créer de véritables enchaînements de coups intelligents et percutants. Rendre un héros fou furieux et le faire taper plus fort, tout en alignant temporellement ce pouvoir avec le sort de soin d’une alliée bien pratique, vous permettra de déchaîner cette colère sans heurts. Aussi, lorsque l’ennemi s’apprête à lancer un sort puissant, vous apercevez un petit compteur au dessus de lui vous permettant de lancer une contre-attaque, de fuir le terrain visé (les coups sont localisés sur la carte, surtout les boules de magie) ou encore de lancer un sort annulant son pouvoir en cours. Bref, il y a de quoi faire travailler les neurones !

Aarklash s’annonce vraiment sympathique, plutôt joli, entièrement doublé en un anglais de qualité qui permet une bonne immersion dans l’aventure. L’histoire est complexe en terme de lieux, de personnages, de factions, mais est bien expliquée grâce à des dialogues de qualité. Reste qu’on est en pleine Fantasy assez classique qui ne vient pas révolutionner le genre ni lui donner un nouveau souffle épique. Gageons que les quatre héros, charismatiques, sauront rester intéressants tout au long des actes du jeu. Sincèrement, on attend désormais Aarklash avec une certaine impatience, juste pour voir ce que Cyanide peut nous proposer en terme d’expérience vidéoludique après quelques échecs et jeux passés inaperçus qui risquent d’occulter à termes leur très bons titres. Pour l’instant ça sent bon et on vous en reparlera dès que possible !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire