Ace Of Spades

On a déjà probablement déjà essayé de vous vanter Ace Of Spades comme un “Minecraft mais en FPS” et même si dans la forme ces personnes n’ont peut être pas totalement tort, une fois les mains sur le jeu on se rend vite compte qu’on s’attendait peut être à beaucoup trop.

Léa passion architecte

Ace Of Spades est un FPS surfant sur la mode du Voxel et la popularité de Minecraft. A la base une version Alpha moche mais sympathique, Ace Of Spades a ensuite été repris pour être édité par Jagex après quelques changements.Fortement influencé par des jeux comme Minecraft et Team Fortress 2, on peut tout construire ou tout détruire et bien sûr se foutre joyeusement sur la gueule à coup de roquettes, mitrailleuses ou même à coup de pelles ! Dis comme ça, ça sonne vachement fun et ça sonnerait même comme une bonne idée. Mais voilà, ça, c’était qu’en théorie.

Je me voyais déjà ériger une base militaire imprenable, creuser des tranchées et tendre des pièges à mes ennemies, le tout de mes bouts de bras cubiques à coup de bloc et de pioche. Mais au final qu’ai-je vu ? Des explosions, des explosions et encore des explosions ! On me parlait d’un bébé entre Minecraft et Team Fortress 2, pas du dernier film de Michael Bay. Le style très rapide du jeu ne vous laisse pas du tout le temps de vous occuper du côté construction qui ne sera au final qu’une perte de temps et qui vous amènera bien souvent à vous faire tuer. Alors oui les décors totalement destructibles amènent énormément au soft, mais justement, c’est un peu tout ce qu’il a au fond : c’est très fun voir vos ennemies en haut d’une tour et de vous dire tout simplement “on a qu’à détruire les fondations de la tour et la faire s’écrouler”, mais cette tour fait partie du décor de base de la map parce que personne ne veut ni ne peut construire dans ce jeu, donc cette action de la détruire vous l’aurez déjà faite dans vos 50 dernières parties sur cette map, c’est bien dommage pour un jeu qui veut mettre en premier plan la construction et l’imagination des joueurs. Ça aurait pu apporter beaucoup aux FPS qui souffrent du fait que presque toutes nos parties se ressemblent, mais pour le coup c’est raté…

Heureusement, un système de petites constructions précréées comme un bunker, un grand mur, des escaliers, etc. vous permettront de placer quelques trucs qui vous seront parfois utiles, mais ne vous attendez à rien qui va réellement changer le gameplay.

Une balance terminée à la truelle

Il y a 4 classes dans le jeu, toutes avec leurs spécificités et un petit choix entre plusieurs armes : Le Commando, le Marksman, l’Engineer et le Miner. Le Commando est tout simplement un soldat, avec une mitraillette et un lance-roquette, il peut faire pas mal de dégâts et est surement le plus simple à prendre en main. Le Marksman est un éclaireur, il va vite, a très peu de vie, se bat avec un Sniper et une SMG mais a très peu de munitions, c’est une classe qu’on va voir très peu, car plutôt inutile et mal équilibrée. L’Engineer est comme son nom l’indique, un ingénieur et est surement la classe la plus fréquente du jeu, peut placer énormément en blocs, a une SMG et peut en plus placer des tourelles sacrément efficaces sans compter son meilleur atout : il possède un jetpack. Et enfin le Miner, ou donc mineur, est une classe plutôt situationnelle pour certains modes de jeu, il a un fusil à pompe, de la dynamite et une foreuse, mais hormis le fait qu’il soit assez fun, il n’y a aucune raison de le jouer.

Et c’est là tout le problème, vous allez voir beaucoup de soldats, car ils sont plutôt noob friendly et toujours efficaces, mais surtout énormément d’ingénieurs, car cette classe est tout simplement beaucoup trop puissante, surtout si on la compare avec l’éclaireur qui est totalement inutile ! Là où un jeu comme Team Fortress 2 a beaucoup plus de classes avec chacune leurs avantages et inconvénients, Ace Of Spades échoue en faisant l’exploit d’avoir une très mauvaise balance avec seulement 4 classes.

Et pourtant, ça reste fun

Le jeu a ses défauts, mais au final il fait ce qu’on attendait de lui : il est fun ! Il déçoit certes, il laisse miroiter des choses inutiles une fois le clavier en main, mais à petites doses on s’amuse quand même.
Le fait que le jeu possède plusieurs modes aide pas mal, le mode Diamond Mine est assez intéressant, il faut creuser jusqu’à trouver un diamant puis le ramener à un point donné de la carte pour apporter des points à son équipe sans se le faire prendre par l’équipe adverse. Ça force le teamplay, ça peut créer des stratégies (X personnes vont préparer l’arrivée aux points de récupération pendant que X personnes cherchent le diamant) et en plus ça donne une place importante à une classe fun mais oubliée dans les autres modes : le mineur.

Mais assurément le mode Zombie fait partie des coups de cœur, là c’est amusant ! Que l’on soit dans l’équipe qui joue les Zombies ou celle qui doit les dégommer, c’est clairement ce que le jeu a à offrir de plus fun car c’est là qu’en plus la construction peut prendre du sens. La partie commence avec un seul joueur infecté qui en tuant un ennemi va le transformer en zombie qui le rejoindra pour décimer le reste des joueurs et va donc forcer les survivants à se trouver un endroit pour se cacher, le fortifier et tenter d’y survivre.

Au final, Ace Of Spades semblait tenter de surfer sur la popularité de Team Fortress 2 et de Minecraft mais n’atteint ni le fun et le gameplay parfait de l’un, ni la profondeur et la créativité de l’autre, c’est dommage, car si avant sa sortie finale le jeu semblait prometteur il ne devient ensuite alors qu’un jeu sympa à acheter en solde, sur lequel on va surement passer quelques heures à petites doses, mais qui n’atteindra jamais nos centaines/milliers/millions d’heures sur les deux jeux qui l’ont influencé. Si vous l’apercevez en réduction dans les offres Steam vous pouvez vous laisser tenter, mais à son prix d’origine de 8€, ça fait quand même mal.

CosmosDash

Game Dev Wannabe. Je fais de l'art parfois. Torcheurs de jeux de gestion & de RTS depuis 1992.

Laisser un commentaire