Megabyte Punch

Dion Koster et Tim Remmers sont deux personnes ayant un peu trop joué à Smash Bros de Nintendo. Comme ils aiment beaucoup les méchas, ils ont donc décidé de mélanger les deux univers en un jeu bien propre à leur imagination. Cela nous donne le très bourrin Megabyte Punch…

Challengers customisables

Dans un monde de robot, vous vous réveillez en plein tutorial. Vous découvrez alors un jeu en vue 2D, façon Castlevania, ou vous pouvez vous mouvoir dans tous les sens, rebondir sur les murs, double-sauter et frapper du poing. Tout cela pour vous retrouver chez vous, dans votre Home Sweet Home, avant de parler avec quelques robots du coin : six robots maléfiques sont venus semer la zizanie dans six endroits du monde et il n’y a que vous qui puissiez leur faire débarrasser le plancher à grand coup d’explosions sur les murs du niveau.

Chaque niveau inclut trois zones et un combat de boss. Les zones sont de vrais défis de plateformes assez simples au demeurant, proposant une multitude de combats contre des robots. Pour ce faire, cela se joue comme dans Smash Bros : plus vous les frappez, plus ils perdent en “gravité” et s’envolent au loin. Avec de lourds dégâts, les robots explosent alors dès qu’ils touchent un bord, une paroi, un quelconque obstacle dans le niveau. À vous de bien frapper et de comboter de façon à faire grimper leur pourcentage de dommage de façon intéressante. Et bien sûr, il en va de même pour votre Mecha…

A chaque fois que vous détruisez un robot, vous récoltez de l’argent (qui assez collecté vous récompense en augmentant votre jauge de vie) mais aussi des morceaux de Mechas. Vous pouvez alors, quand bon vous semble, customiser votre personnage pour le faire ressemble à tout sauf quelque chose de logique, mais armé jusqu’aux dents. Certaines pièces de Mechas possèdent des pouvoirs qui, affiliés à une direction du pad directionnel (si vous jouez à la manette, ce que l’on vous conseille largement) vous permet de les utiliser dans ce sens : par exemple, un pouvoir de foreuse géante affublé à la touche Haut ne vous permettra de forer que vers le haut. Il faut alors jongler via le menu adéquat entre toutes les directions, tous les pouvoirs et surtout, se faire à l’idée que chaque pièce peut vite devenir moins intéressante qu’une autre qu’on vient de récolter, mais qui ne possède pas de pouvoir. Le choix est alors crucial.

Un peu simple, non ?

Très joli et cubique, Megabyte Punch propose une atmosphère “à la Megaman” qui n’est pas sans nous ravir. Honnêtement, difficile de trouver des mauvais points à ce petit jeu sans prétention qui fait tout comme un grand : les musiques sont réellement excellentes d’un point de vue “fun” (mais elle ne seront pas sifflées non plus, on les oublie vite une fois le jeu éteint) et l’atmosphère est amusante, fraiche, sans aucune prise de tête. Néanmoins, il est excessivement facile ! Il suffit, prenons un cas concret, de tomber sur le Poing Uppercut pour envoyer balader tous les ennemis vers les murs du haut sans même une égratignure. On se fait vite au gameplay, très fluide, pour le maitriser à la perfection au point de manque de défis.

Après, cela n’empêche pas le jeu d’être amusant et si la partie Solo perd en durée de vie, vous n’avez qu’à y jouer à plusieurs (jusqu’à quatre joueurs) ou mieux encore, à vous lancer des parties en Versus en arènes. Point de vue modes de jeu, Megabyte Punch est plutôt bien fourni. C’est avec plaisir qu’on découvre que les développeurs ne se sont pas moqués de nous de ce côté-là.

Largement conseillé !

Plutôt réussi, loin d’être un chef-d’oeuvre, mais bénéficiant d’une atmosphère assez fun pour être un vrai coup de coeur passager, Megabyte Punch mérite toute votre attention. Il est de ces jeux sans prise de tête avec des modes de jeux à plusieurs qui permettront de passer de très bonnes soirées à se taper dessus façon Smash Bros. Le principe de customisation des robots est très amusant (bien que vite limité par le faible nombre de pièces pour l’instant disponible) et rajoute un peu d’intérêt à la progression dans le jeu puisque les Boss de fin de niveaux possèdent chacun une arme unique et dévastatrice.

Si vous aimez les jeux qui castagnent, fluides, visuellement très colorés et qui vous promettent des soirées entre potes qui fleurent bon la déconne et les duels serrés, alors Megabyte Punch est clairement pour vous. Honnêtement, c’est un bon petit jeu qui mérite vraiment qu’on parle de lui en bien.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire