GC13 – Final Exam

Final Exam, si vous ne le savez pas déjà, devait d’abord s’appeler Obscure. Oui, ce jeu un peu glauque mettant en scène des lycéens. Pourquoi ce changement de nom ? Simplement parce que Final Exam ne se prend pas autant au sérieux. L’univers est bien là, mais le côté déjanté du Beat’em All ne correspondait plus vraiment à Obscure. Cependant, l’histoire de base conte toujours les aventures de lycéens.

Ici, ils sont 4 clichés possédant des caractéristiques et des compétences différentes, retrouvées dans un arbre divisé en 3 parties pour chaque type de compétence. L’expérience pour augmenter son personnage s’acquiert en obtenant un maximum de score dans les niveaux proposés. Le but étant de massacrer un maximum d’ennemis en effectuant de long combos dont les coups peuvent êtres variés, mais également en remplissant les objectifs en un temps minimal. Le score du combo peut être validé de façon manuelle (appuyer sur une touche pour arrêter l’enchaînement et recevoir ses points) ou automatique (les points se valident au bout d’un certain temps sans défourailler les méchants). Un bon moyen d’instaurer un minimum de stratégie dans ce monde de brutes.

Jouable en solo, Final Exam se savoure tout de même mieux en coopération, en mode local à deux joueurs ou jusqu’à 4 en ligne. Excellent point pour l’expérience de jeu : il n y a pas de  « tir ami », ce qui est souvent très ennuyant dans les Beat’em all. Cependant, il est tout de même possible de se gêner entre partenaire en cassant les combos de l’autre, en tuant un ennemi à sa place par exemple. Aussi les points d’expérience gagnés lors de la réalisation d’un objectif sont exclusivement réservé au joueur ayant rempli la mission. Ces petits éléments détermineront si vous êtes une bonne personne avec qui jouer en coop et avec qui on s’amuse, ou si vous êtes un sale voleur égoïste.

Les niveaux durent une trentaine de minutes et ne sont pas linéaires, comme dans la plupart des jeux du genre où on rencontre des ennemis en avançant en ligne droite. Comme évoque précédemment, des objectifs sont à remplir, comme chercher des sales gamins qui se sont échappé dans un parc d’attraction effrayant et les ramener à un point précis. Ainsi, il est nécessaire de faire de l’exploration dans des niveaux assez vastes. On trouve ici un autre intérêt de jouer à 4 en ligne, à savoir les écrans différents qui permettent aux joueurs de ne pas rester grouper et d’aller explorer chacun dans son coin. Il est donc libre à vous d’aller aux 4 coins de la map pour se faire allègrement massacrer par les monstres qui ne se laisseront pas faire. Puisque évidement, la difficulté et le nombre d’ennemis est augmenté lorsque plusieurs joueurs rejoignent la partie.

Final Exam se veut aussi bourrin, et c’est plutôt bien réussi. Les enchainements de coup peuvent être améliorés avec le niveau, et chaque personnage possède son propre coup spécial, une arme corps à corps et une arme à distance. Ceci est aussi important pour faire un maximum de score. Par conséquent, le replay value est assez intéressant, surtout pour ceux qui aiment avoir le plus gros score parmi leurs amis. Ceci est visible via le leaderboard à chaque niveau. Le personnage choisi prendra aussi toujours plus d’expérience même si un niveau est joué plusieurs fois.

C’est donc un jeu à ne pas rater, développé par les français de Mighty Rocket Studio.  Et comme il sort sur PC, Xbox 360 et PS3, vous n’avez aucune raison de passer à côté.

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.

LeenUyth

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.