Aarklash Legacy

Si vous êtes de gentils lecteurs et lectrices, vous avez certainement lu la plupart de nos previews de la Gamescom 2013 et donc vous savez probablement à quel point voir Aarklash Legacy là bas m’avait fait pétiller les yeux. Vous imaginez donc à quelle vitesse j’avais déjà réservé la place pour en faire le test et maintenant qu’on peut poser nos petits doigts sur le clavier, voyons voir si nos yeux avaient raison !

Aark… Déjà l’heure du test !

Ce n’est pas recevoir la clé moins de 2 jours avant de devoir poster ce test qui m’aura empêcher de tâter de ce Aarklash Legacy, même si malheureusement cela veut donc dire que du haut de ses 15/20h de jeu annoncées, je n’ai pas pu le terminer pour le moment. Et pourtant, après seulement quelques heures déjà, la sauce prend. N’ayant pas vraiment beaucoup de connaissances sur l’univers autour (qui est pourtant très vaste) j’ai quand même eu un peu de mal à me mettre dedans au début et pourtant les personnages parlent beaucoup, il y a beaucoup de blabla, beaucoup de dialogues longuets parfois pour pas grand chose. Mais les très beaux décors (même sur ma machine où j’ai dû baisser la qualité) et les quelques notes d’humour vous feront probablement oublier tout ça.

J’aimerais pouvoir vous dire comme les autres sites “comparé à Confrontation […]” mais je n’ai pas pu toucher à Confrontation (l’avant Aarklash), qui je le rappelle ne faisait clairement pas l’unanimité, je prends Aarklash comme quelque chose de nouveau pour moi. De toute façon pour un test qui fait le passage de l’un à l’autre, beaucoup d’autres l’auront fait beaucoup mieux que moi aujourd’hui.

A-RTS ? A-RPG ? Tactical-RPG ?

Ma grande question pendant toute la période de test était clairement : mais dans quel genre ranger le jeu ? Et heureusement que GSS n’a pas ces classifications, parce que j’aurais été bien emmerdé. A première vue c’est un Tactical RPG ? C’est comme ça en tout cas que je me le définissais à la base, mais le jeu a quand même une grosse part d’Action RPG en lui, mais ce n’est pas tout, les combats font également penser à pas mal de Action RTS. Combats qui sont d’ailleurs la chose la plus réussie dans ce jeu et j’ai vite compris pourquoi Cyanide présentait cela en priorité à la Gamescom, il y a de quoi être fier. Dynamiques, stratégiques, tactiques, punitifs, réfléchis, si au début du jeu on peut regretter que cela ne se résume qu’à Combat-Dialogues-LigneDroite-OnRecommence, ensuite on y prend vraiment du plaisir, même lorsque l’on se fait exploser on comprend le plus souvent pourquoi et on peut retenter le coup d’une façon totalement différente.

La grande partie de ce qui peut rendre ces combats si différents est clairement l’arbre de compétences, propre à chaque personnage, ils sont complets et malléables à souhait. Puisqu’un combat ne ressemblera que très rarement au précédent, on passe du temps à tenter de suivre une autre branche de l’arbre pour voir ce que cela donne, et si le combat se passe mal ou si c’était vraiment juste, on saura que pour un autre qui aura le même type de configuration, il faudra changer la notre. Ils servent en plus à varier un peu plus le gameplay, car si chaque héro aura un rôle type, il n’est pas rare que suivre un autre chemin dans son arbre de compétences puisse le rendre utile à d’autres postes. Il n’y a pas non plus des milliers de possibilités, mais elles sont largement suffisantes, même étalées sur tant d’heures de jeu.

Quitte à rester dans les combats, allons du côté de mes gros favoris, je veux parler de ceux contre les boss ! S’il y a ceux que l’on n’a pas le choix d’affronter pour avancer dans l’aventure, il y en a également certains sur lesquels on peut tomber en prenant un autre chemin au bord de la route et je dois avouer que j’essaye TOUS les chemins alternatifs pour pouvoir tomber face à l’un d’eux. Les combats de boss sont longs et demandent encore plus de précision et de stratégie, surtout quand il n’est pas seul. Ces combats ou ceux face à des groupes de nombreux ennemis sont vraiment les plus intéressants sur Aarklash Legacy, la pause tactique, les skills shots et le friendly fire y prennent tout leur sens !

Bon, je retente. Bon, encore une fois. Allez, une autre. Oh et puis merde hein !

Dans Aarklash Legacy, on meurt. Beaucoup. Vraiment beaucoup. Et si tout le menu raccourcis est excellent (sélection de chaque héro, du groupe, des skills, etc.) le bouton de quicksave sera primordial si vous comptez finir le jeu. N’hésitez pas à sauvegarder après chaque combat même s’il le faut, car un fight très simple peut sans problème être suivi par un autre où vous allez mourir une dizaine de fois avant de le finir enfin. Et ce même si vous ne jouez qu’en normal. Et même en facile d’ailleurs, le jeu est compliqué, les erreurs en combat sont punitives et pourtant c’est ça qui est bon. Je n’ose même pas imaginer le niveau de difficulté maximale, encore moins avec l’histoire du succès déblocable en battant l’un des gros boss du jeu dans ce mode et sans la pause.

En dehors du réglage des raccourcis, j’ai quand même trouvé que le jeu manquait d’options, sans parler du très peu de réglages graphiques (la plupart des jeux indépendants ont ce soucis), des choses simples comme la sensibilité de la souris aurait vraiment été un plus, surtout pour moi qui aime avoir la sensibilité au max sous Windows et être un peu plus posé ingame. Là au moindre coup à droite je perdais la vision sur le fight.

Finalement Aarklash Legacy confirme le coup de cœur que j’ai eu à la Gamescom, il n’est peut être pas parfait, il ne sera peut être pas le jeu de l’année, mais il reste un très bon jeu ! A moins de 20€ sur Steam (et avec 10% de moins pour sa sortie) je ne peux que vous conseiller de foncer dessus et de vous y plongez tout de suite, il est beau, envoûtant, propose des combats épique qui vous feront suer, une bande son plus que sympa, du challenge à revendre et 20h de jeu pour un premier run, que demander de plus ? D’ailleurs moi je fonce continuer mon aventure !

CosmosDash

Game Dev Wannabe. Je fais de l'art parfois. Torcheurs de jeux de gestion & de RTS depuis 1992.

4 pensées sur “Aarklash Legacy

  • 13/09/2013 à 19:22
    Permalink

    Lu et approuvé. Il aurait été bien de mentionner l’histoire et surtout d’indiquer le nombre de héros auxquels on a accès.

    Répondre
    • CosmosDash
      13/09/2013 à 19:36
      Permalink

      Pas forcément faux, mais j’avais peur de me répéter et aussi de faire un test “trop” long, je n’aime pas lire des tests trop longs, donc j’évite d’en faire en fait, peut être à tort.
      Après, si tu joues au jeu, tu verras qu’il y a finalement plein de choses dont j’ai décidé de ne pas parler ou que j’ai simplement survolé dans le test et qui auraient sûrement été intéressantes pour plusieurs personnes (La musique géniale, l’interface pas toujours au top, les biographies sympas mais le manque d’un peu plus de lore, les puzzles, l’inventaire, etc.).

      Répondre
      • 13/09/2013 à 19:49
        Permalink

        Je comprends. Mais, il faut parfois imaginer que les personnages qui vont lire le test n’ont pas nécessaire lu ce qui a été écrit auparavant au sujet du jeu. Et encore moins si cela a été bien exécuté/retranscrit.

        Je vais donc surveiller tes projets tests. Et vérifier tes progrès :)

        Répondre

Laisser un commentaire