NHL 14

Chaque année possède son jeu de hockey chez Electronic Arts. Comme d’habitude, la question est la même : dois-je revendre mon ancien épisode pour acheter celui-ci ? Mieux encore : dois-je craquer si c’est la première fois que je m’intéresse à la licence ? On va tenter d’apporter des éléments de réponses à vos bien trop classiques questions !

Hockey d’accord !

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, les NHL d’Electronic Arts ont depuis quelques années maintenant dominé le genre. Et les fans de football, qu’il soit américain ou européen, savent très bien qu’EA ne fait que peaufiner ces titres quand aucune concurrence ne l’ennuie sur son propre terrain. Les patinoires de la NHL sont donc une fois de plus identiques à celles de l’épisode 13, avec toutefois quelques petites améliorations bienvenues, des modes améliorés et quelques nouvelles idées de jeu pas forcément incroyable, mais riche en fun.

NHL est jouable de façon Arcade (avec trois boutons, à l’ancienne) ou en mode simulation, ou vous devez jauger votre force et jouer des sticks pour beaucoup de précision en pleine partie. Évidemment, le premier mode est destiné aux bourrins alors que le second est surtout dirigé vers ceux qui veulent obtenir des parties plus précises, plus réalistes. Dans les deux cas, il faut bien l’avouer : le gameplay est absolument merveilleux. La gestion des collisions s’est encore améliorée alors que la physique des personnages et du palet en ressort toujours aussi bluffante. Rares sont les jeux de sports à ne pas avoir de bugs de collision ou si peu et NHL en fait partie.

L’intelligence artificielle a par contre toujours un peu de mal à convaincre sur le long terme. Évidemment le travail des développeurs est assez colossal, mais il arrive souvent, au moins une fois par match, qu’on rage devant son écran à cause d‘une I.A qui joue de façon très personnelle sans aucune raison valable et logique, ou qui se colle contre le mur et propose deux/trois secondes de “rien” incompréhensible. C’est évidemment après beaucoup de parties qu’on se rend compte de tout cela, mais il faut que ce soit précisé, tant il reste du travail à faire de ce point de vue. Reste qu’en ce qui concerne l’aléatoire des parties et les réactions des joueurs, c’est très intéressant et dynamique. Cela renforce un réalisme ambiant déjà très réussi

Un peu trop de baston, non ?

Une des nouveautés de cet épisode c’est que désormais, les affrontements entre joueurs adverses ne se font plus du tout à la première personne, mais avec la même caméra aérienne utilisée lors du jeu classique. C’est peu original, mais cela permet de frapper/tirer/pousser plus rapidement, sans avoir à gérer tout un lot de boutons un peu inutiles pour ces parties de jeu amusantes, mais vite répétitives. Et malheureusement, NHL 14 a un gros problème : les bastons sont beaucoup plus nombreuses, voire trop ! Chaque petit frôlement de maillot entraine une baston et si vous avez le malheur de presser trop vite le mauvais bouton dès qu’un adversaire s’énerve sur vous, c’est l’affrontement. Même chose pour les coéquipiers qui se font agresser et que vous pouvez “aider”. Alors certes, on en ressort avec quelques points de moral, mais tout de même…

Aussi, si le jeu est sublime visuellement (sur ce point, difficile de demander davantage surtout à l’aube d’une nouvelle génération de console qui fera le travail toute seule), on peut lui reprocher des chargements beaucoup trop nombreux et quelquefois assez longuets. Sur console, ici sur PlayStation 3, c’était assez pénible. On aurait aimé, pour une fois, pouvoir installer le jeu afin d’accèder à des chargements plus rapides.

Chipotons jusqu’au bout : si les musiques et le public sont énergiques, il n’en est pas de même de l’ambiance sonore globale sur le terrain. Il arrive que l’audio ne serve à rien, qu’on s’y ennuie ferme. L’ambiance est beaucoup moins prononcée que dans les précédents épisodes sans qu’on puisse trop comprendre pourquoi. Sans doute les développeurs ont-ils voulu “calmer” le fond sonore bruyant… C’est réussi et c’est assez dommage.

Hommage à NHL 94

L’un des tout nouveaux modes de jeu qui fait plaisir à découvrir est celui dédié à NHL 94, le premier de la série. Comme à l’époque, vous aurez le droit à des musiques 16 bits et une patinoire entièrement bleue. On garde le moteur d’origine, mais le gameplay est tout bête, à deux boutons, avec des tirs rapides et puissants à tous les niveaux. C’est génial pour de courtes parties, parfait pour des affrontements inégaux entre joueurs lambda et les pros de la série et surtout, l’hommage est très bien pensé.

Reste alors à tâter de tous les modes déjà connus, mais ici améliorés. Le “Deviens Pro” qui vous fait suivre un seul joueur tout au long de sa carrière vous obligeait à regarder l’entièreté du match même lorsque vous n’étiez pas sur le terrain ? Ceci est corrigé avec des accélérations et simulations rapides. On découvre aussi des interviews auxquels les réponses amènent plus ou moins de points de sympathie envers les fans, votre propre famille, les coéquipiers ou vos patrons. L’évolution est alors très sympathique et c’est même pour ce mode précisément qu’on vous conseillera l’achat de ce NHL 14. Dommage qu’un aspect social, vous forçant presque à acheter du DLC au passage pour de simples stats améliorées, vienne souiller les menus du jeu.

Car oui, malgré le fait qu’il n’ajoute pas grand-chose de plus au précédent jeu, il sublime le tout. On en retrouve la plupart des défauts, mais on y gagne aussi davantage de qualité. Le mode NHL 94 est parfait pour jouer avec votre petit frère, on retrouve le mode “Directeur Général”, les Play-Offs et autres sucreries, tout cela pour une durée de vie conséquente. Si c’est votre énième jeu de hockey, trouvez-le à petit prix. Si c’est votre première ou seconde fois : craquez !

 

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire