Perfection

Les joies de l’éphémère, l’envie de se détendre sans but à atteindre, c’est ce que propose Perfection. L’art de découper pour découper, sans en chercher un objectif quelconque. Petit jeu simple et sans prétention qui ne cherche qu’à vous divertir, sur de belles musiques (disponibles gratuitement à l’écoute sur BandCamp)

Coupé-décalé ?

L’idée de Greg Lobanov est plutôt jolie. Sur un écran aux couleurs psychédéliques, mais rarement agressives, vous voyez une feuille de papier. Par dessus, si vous regardez bien, de petits pointillés vous indiquent une forme géométrique que vous devez alors atteindre le plus précisément possible, en coupant votre feuille de papier avec votre souris. Vous ne pouvez faire qu’un seul trait allant d’une extrémité à l’autre de la feuille, impossible de couper autrement qu’en ligne droite. Quelques complications sont optionelles : comme une feuille pas du tout dans l’axe des pointillets, que vous pouvez tourner avec votre souris, ou encore qui n’a pas la même grandeur, à changer via la molette de votre seul outil de jeu.

En fonction du nombre de “coups” dont vous aurez besoin pour atteindre votre but, vous obtiendrez une mention spécifique. “Perfection” si vous le faites en un coup, d’où le nom du jeu. Un score ? Il n’y en a aucun. Un menu de choix des niveaux ? Impossible, ils sont tous générés aléatoirement. Perfection est un jeu très éphémère, surtout réalisé pour vous faire passer du temps, vous détendre devant votre écran, votre smartphone ou votre tablette sur un fond de musique signé Omni-Psyence qui mérite le détour.

Calme, apaisant, vous proposant même de changer le style de couleurs environnantes d’un simple clic, Perfection tient bien son nom en terme de vidéoludisme zen. Et clairement, c’est pour cela qu’on l’aime et le recommandons à tous !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire