Heli Heroes

Un jeu d’hélicoptère ? Chic alors ! La pratique est rare et surtout dans le genre de l’Arcade. Heli Heroes revient sur Steam et consorts après une sortie peu remarquée en 2002, avec la ferme intention de faire dans le bon jeu. Y parvient-il ?

Tristes pales

Inutile de vous dire que le jeu est moche, vous le savez déjà. Sorti en 2002 et déjà peu reluisant à l’époque, le titre ressort sur les plateformes dématérialisées en oubliant de s’adapter pour l’occasion. Ainsi, si il est possible de lancer Heli Heroes en résolution 1280, ne vous attendez pas à autre chose que des textures baveuses, de grosses polices et un effet 640*480 du plus moche effet. Mais passons : d’accord, le jeu est moche et vieux, mais que propose t’il réellement ?

Vous jouez un hélicoptère en scrolling vertical. Du bas vers le haut, vous devez exploser toutes les unités que vous trouvez au sol et participer quelquefois à des missions spécifiques : détruire tant d’ennemis par exemple, nécessitant quelques aller et retours automatique de la part du jeu et de sa caméra aérienne. Sur le papier cela pourrait être très sympathique mais malheureusement, plusieurs choses viennent gêner la progression.

Tout d’abord, le jeu avance automatiquement. On ne peut pas s’arrêter et il arrivera souvent que vous soyez parti pour un énième aller-retour énervant juste à cause d’un objectif qui passe trop vite du haut au bas de l’écran. Est-ce si grave ? Oui car cela manque totalement de fun et augmenter artificiellement une durée de vie pourtant très honnête au demeurant avec sa vingtaine de missions en plus des bonus proposés.Mais surtout, le fun n’est absolument pas au rendez-vous…

La vieillesse n’excuse rien

Que vous avanciez en laissant appuyé le bouton de tir sans rien faire d’autres avant d’atteindre la fin du niveau, ou que vous vous fassiez méchamment exploser en niveau de difficulté élevé à cause d’une I.A qui n’a aucun juste milieu, le jeu prouve à chaque nouvel ennemi qu’il manque totalement d’intérêt. Il n’est pas amusant et surtout pas avec ces idées complètement loufoques, pour ne pas dire stupide, visant par exemple à inverser votre écran pour jouer avec votre hélicoptères dirigé vers le bas de l’écran. On ne comprendra pas l’intérêt de cette caméra et honnêtement, elle est insupportable à jouer.

Musicalement c’est honnête pour un jeu de 2002 mais par contre, la version française est à mourir de rire ! Avec des « Crèves Bâtard ! » suivis de « Zut ! », le doubleur n’a aucun talent d’acteur et récite son texte d’une si mauvaise façon que le jeu gagne alors énormément en qualités de « nanar ». Car c’est un peu ça Heli Heroes : un jeu déjà sans intérêt à l’époque qui revient dix ans après pour nous rappeler son existence et se faire oublier aussi vite. Il n’a d’intérêt que pour une après-midi entre amis fans de très mauvais jeu qui y trouveront tout ce qu’il faut pour pleurer de rire.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.