EPOCH

Greenlight, qu’a tu fais de Steam ? Auparavant terre de pépites, association de bons jeux, Steam est devenu un fourre-tout incroyable ou des jeux pour smartphones côtoient les plus grands noms du genre. Epoch vient salir Steam et Steam le lui rend bien. Quant à nous, on pleure…

Robots inutiles

Derrière vos stèles de pierre vous servant de couverture, vous parcourez des décharges pour tirer sur des robots, recharger, vous planquer et recommencer. Epoch est de ces jeux tactiles et mobiles qui égaient une petite heure de transports en commun, mais rien de plus et pourtant, il sort sans même un soupçon de honte sur Steam. Le pire étant qu’évidemment, quitte à mal faire, autant aller jusqu’au bout du je-m’en-foutisme : résultat, c’est même pas bien optimisé pour ce contrôle si délicat qu’est le clavier + souris. Un comble.

Vous commencez en Facile sans avoir le droit de grimper de niveau avant d’avoir terminé la dizaine de zones. À chaque zone vous parcourrez (c’est un bien grand mot, puisque c’est un shoot sur rail) trois zones ou vous planquer, tirer, recharger, etc. Les ennemis font de même en face et comme vous, ils peuvent se planquer de gauche à droite, se mettre davantage à couvert et évidemment, profiter d’un système de visée totalement raté qui leur permet de ne pas se faire toucher par vos balles sans aucune raison. Un bonheur.

À chaque fin de mission on récolte des journaux voulant nous faire croire à une histoire (ce n’est pas une blague) mais surtout de l’argent. Celui-ci nous permet d’acheter des armes, des grenades, un super-pouvoir et un bouclier plus performants. Évidemment, les développeurs ont échangé les micro-paiement des versions mobile par une durée de vie honteusement étirée par une progression extrêmement lente et fastidieuse qui vous fera recommencer mille et une fois les mêmes niveaux pour obtenir de l’argent. C’est tout sauf amusant.

Jeu inutile, en fait…

EPOCH est non seulement un jeu smartphone mal calibré pour nos PC, mais c’est aussi et surtout un mauvais jeu, tout simplement. Absolument pas trépidant, très répétitif, n’ayant rien de vraiment attrayant, EPOCH se permet même d’avoir un design complètement quelconque, des robots ennemis qui se répètent et une progression ennuyante à souhait. Ajoutez à cela un son stéréo bien mal adapté, des armes qui visent très mal, un rechargement de tous les instants et un mode Arène sans aucun intérêt pour confirmer la règle du jeu smartphone : si tu es déjà peu amusant au tactile, n’essaie même pas de débarquer sur nos machines.

EPOCH est à éviter mais malheureusement, une suite est déjà sortie sur smartphones. Et à en croire ce qu’est devenu Steam aujourd’hui, nul doute qu’EPOCH 2 saura s’y frayer un chemin. Steam est mort depuis quelque temps maintenant et ce EPOCH est l’un de ces nombreux bourreaux.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire