Squids Odyssey

Sorti en 2011 sur iOS, Squids est le premier jeu de la jeune société française The Game Bakers. Une interview et une suite plus tard, voici que nous revenons sur cette saga avec une sorte de « compilation » des deux jeux, désormais disponibles sur consoles. Qu’en penser ?

Deux jeux sinon rien

Squids et Squids Wild West sont les deux titres de cette grande aventure nommée Odyssey. Auparavant sortis pour les plateformes tactiles tel l’AppStore et le marché Android, les jeux de The Game Bakers se font une beauté sur les consoles de Nintendo. Mais rappelons un peu ce qu’est Squids : vous y contrôlez des poulpes dans un monde sous-marin complètement inspiré des meilleurs dessin-animé de notre enfance. Avec un scénario à plusieurs personnages, des archétypes forts, du charisme à tous les étages, un personnage drôle et d’autres forts en caractère, Squids est une belle réussite en terme d’intérêt scénaristique. Il se parcourt comme un cartoon à scénario, digne d’un titre Nickelodeon et des meilleures séries Disney.

Tout se joue au tactile de tableau en tableau : vous touchez votre poulpe et devez l’envoyer vers l’avant pour avancer et toucher des ennemis ayant envahis la zone. Les objectifs sont divers : se rendre à un point précis du niveau, tuer tous les ennemis, résister pendant plusieurs tours… Car oui, c’est un tour par tour et c’est aussi jouable qu’amusant. Déjà plutôt sympathique en termes de durée de vie, le premier épisode est aussi accompagné du second, moins original mais tout aussi fun et surtout, faisant directement suite aux événement de Squids premier du nom. On y retrouve nos héros dans un monde Western très bien conçu et plein de références.

Toujours magnifique (mais en faible résolution)

Sur consoles Nintendo, on retrouve le même contenu avec tous les « DLC » sortis à ce jour, en plus de tous les bonus auparavant à débloquer en véritable argent (ici convertis en « perles », la monnaie du jeu). Au fut et a mesure de votre exploration des niveaux et de vos batailles gagnées, vous récolterez des perles pour faire évoluer vos personnages et acheter des chapeaux qui auront deux intérêts : rendre plus jolis vos petits poulpes et surtout, leur donner des statistiques supplémentaires. Chaque chapeau donne ses statistiques une fois pour toutes et est « vidé » de tout intérêt d’évolution ensuite, pour pouvoir en changer comme bon nous semble sans jamais être esclave de ce qu’il apporte.

Mais surtout, chez Nintendo, on garde le tactile et on y ajoute aussi la maniabilité à la manette. Si celle-ci manque de précision pour les lancers (surtout pour envoyer faiblement son poulpe), le tactile sur le Gamepad si spécial de la WiiU et l’écran inférieur de la 3DS rendent le tout complètement jouable comme à l’origine. On regrettera cependant que sur WiiU, la résolution ne soit pas vraiment parfaite. Pensé pour de faibles résolutions à la base, le jeu s’en sort avec les honneurs pour sa transcription mais pixelise/bave quelquefois, surtout lors des animations. Dommage aussi que l’écran du Gamepad laisse apparaître une résolution digne de l’écran inférieur de la 3DS : ça se voit et c’est gênant.

Mais là, on chipote, car si vous n’avez jamais joué à Squids, alors cette compilation est parfaite. Longue, passionnante, amusante, il ne lui manque qu’un peu de coopération (même si on peut facilement se prêter la manette en choisissant chacun un ou plusieurs personnages). Globalement, c’est un jeu à ne vraiment pas rater. On vous l’a déjà dit à la sortie de chacun des épisodes et on vous le répète facilement aujourd’hui. Jouez-y !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire