Preview – Breach & Clear DEADline (PC, Mac, Linux)

Et voilà, fallait que ça arrive, même les développeurs de Breach & Clear, jeu tactique et de stratégie vous mettant entre les main une escouade de soldats sur-entraînés, cèdent à l’appel du zombie. Des morts vivants et des forces spéciales, vraiment ? Ben oui, pourquoi pas.

Dans le fond, de ce que j’ai pu en voir, Breach & Clear reste Breach & Clear, si ce n’est que les zombies semblent plus agressifs que de simples terroristes. Alors ce jeu serait devenu plus bourrin que son prédécesseur ? Peut-être pas, sachant que les ennemis répondent à des stimulis particuliers, il faudra donc normalement jouer avec intelligence, surtout que leur agressivité et leur nombre peut faire très vite dégénérer la situation.

Les hommes de votre escouade ne sont pas immortels, et vos munitions ne sont pas infinies. Tout en sachant que les zombies réagiront naturellement au bruit, vous comprendrez qu’il sera nécessaire de se la jouer fine de temps à autre. Pour cela, même si de ce que j’ai pu en voir cela ressemblait fortement à un top down shooter classique, il sera quand même toujours possible de pauser le jeu pour élaborer notre prochaine stratégie d’attaque, choisir nos placements, etc.

D’ailleurs, les développeurs ont insisté sur ce point. S’il est possible de se la donner en temps réel, à terme, la difficulté du jeu devrait nous pousser à aborder certains points chauds à l’aide du mode de combat tactique. Le reste du gameplay repose apparemment sur l’exploration, puisqu’il s’agit d’un monde ouvert, et, de la découverte de la source du mal qui ronge la ville d’Harbor City, théâtre de ces horreurs. Le long du chemin, il sera également possible d’accepter ou non des missions secondaires. Sauver des personnes qui n’auront pas encore été contaminé fera également parti des options possibles.

De toute évidence, Deadline se veut plus ouvert. Il conserve en apparence les attributs du premier Breach & Clear. Le nouveau ”Command Mode” va permettre de gérer notre escouade d’une façon se voulant plus fluide. Techniquement parlant, Deadline ne semble par contre pas représenter un bond spectaculaire, mais un travail sur l’ambiance est tout de même visible. Le rendu post-apocalyptique est bien là.

Avant d’être terminé, il bénéficiera d’une sortie sur l’accès anticipé de Steam, afin d’offrir à ses développeurs de précieux retours de la part des joueurs. Un mode multijoueur n’est pas envisagé, mais restant à l’écoute de sa communauté, qui sait ce qu’il se passera si elle se fait suffisamment insistante sur ce point.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.
Vasquaal

Laisser un commentaire