Dungeons : The Eye of Draconus

Non mais de qui se moque t’on ? Clairement, on commence à voir apparaître des projets Kickstarter qui se sont légèrement moqué du joueur et ce Dungeons a un peu de cela dans son sang de titre loin d’être fini. Mais parlons-en plus en profondeur…

Hitbox du diable

Tout commence par une introduction dessinée qui nous montre un peu à quoi nous avons à faire : de l’humour un peu lourd, mais marrant, mis en scène par des dessins très amateurs mais qui fonctionnent. Le tout ponctué par un doublage plus ou moins réussis, souvent lui aussi très amateur dans sa façon de résonner. Mais ça fonctionne : on veut suivre l’histoire de cette demoiselle combattante, du magicien peureux et de la brute en slip. Trois personnages pour trois joueurs au maximum, en local ou en ligne. Tout va pour le mieux.

On lance alors une partie et une cinématique amusante plus tard, on découvre que c’est un beat’em all. Et le drame commence : clairement, la hitbox est ratée. Vous frappez souvent dans le vent, il ne faut jamais se retrouver au même endroit que l’ennemi sous peine de combattre dans le vide, alors que votre adversaire vous touchera souvent (même quand vous aurez l’impression que ce n’est pas le cas). Cela reste fun et bourrin, mais complètement aléatoire en termes de collisions. Souvent, vous pouvez rester à une certaine distance pour frapper et tuer, sans que votre épée ne touche vraiment votre cible.

Seulement le premier épisode ?

On continue malgré tout à progresser à travers les niveaux, en rencontrant des ennemis aux hitbox encore plus ridicules (évidemment, plus les ennemis sont gros, plus le problème est flagrant). Mais l’humour fait tout le charme du jeu, puisqu’on y retrouve pas mal de clichés, de références, jusqu’à découvrir l’existence de schtroumpfs violets communistes complètement dingues. Mais une fois cette rencontre faite, c’est la fin : plus de niveau, plus d’ennemis à battre, plus rien. Juste un « To be continued » et un générique. Cela fait seulement 40 minutes de jeu.

Que penser de cette esbroufe ? On voulait bien ne pas trop critiquer le gameplay si la durée de vie était au rendez-vous mais en l’état, c’est complètement ahurissant de bêtise. Le jeu est précipité, mal terminé, pas du tout peaufiné, certains moments sont ridicules et scriptés (une bataille contre des squelettes qui n’en finit pas tant que les personnages n’ont pas fini de parler) et tout ce que vous récupérez dans le jeu en terme d’argent ne sert absolument à rien d’autre qu’à faire du score.

On sent qu’il y avait volonté de proposer une bonne durée de vie, de l’évolution de personnage, mais rien n’est présent. Juste une ligne droite, de la baston ratée et un kickstarter à 5,000 $ réussi en Mai 2011 qui ne sort que maintenant sous la forme d’un épisode de 40 minutes. On se moque de qui ? Pour l’instant, gardez votre argent et attendez la suite. Avec un gros patch pour les collisions et des épisodes supplémentaires, le jeu peut être sympathique. Mais en l’état, c’est juste inconcevable de s’y pencher sérieusement.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire