The Escapists

The Escapists est un jeu de simulation d’evasion de prison (rien que ça) developpé par Mouldy Toof Studio et édité par Team 17. Kickstarté en Novembre 2013, il est maintenant disponible sur Steam en accès anticipé pour la modique somme de 8.99€.

La routine du prisonnier

The Escapists, c’est un peu le “Paper Please” de la vie de prison, avec tout ce que ça implique au niveau de la récurrence des actions de la vie carcérale. Si vous n’êtes pas à l’endroit où vous devriez être à une heure donnée, cela va augmenter la méfiance des gardes que vous croiserez à votre égard, et si vous manquez ne serait-ce qu’un seul des appels de la journée, même de quelques minutes, l’alerte sera donnée. Ce sera donc tous les jours le même rituel, répétitif au possible, réveil, appel du matin, petit déjeuner, travail (ou loisir si on a pas de job), appel du midi, temps libre, dîner, exercice, douche, temps libre, appel du soir, extinction des feux… Puis on recommence, encore et encore. Dans les faits, même si ça fait beaucoup de temps libre (en se débrouillant bien, on peut sauter certaines activités) ça n’en reste pas moins extrêmement rébarbatif.

L’exercice sera un bon moyen d’améliorer les caractéristiques de votre personnage, altères pour la force (qui détermine votre nombre total de PV), course sur tapis pour la vitesse ou lecture pour l’intellect (chaque craft nécessitera un niveau minimum d’intelligence). Une bonne idée sur le papier, pour l’instant complètement gâchée par le côté très “GTA San Andreas” des exercices : marteler 2 touches du clavier le plus vite possible pour augmenter petit à petit ses caractéristiques… Qui redescendront toutes seules de plusieurs points tous les jours (et encore plus si vous finissez à l’isolement). Ça monte très lentement, et ça redescend beaucoup trop vite, il est presque impossible de se maintenir dans une forme athlétique sur la durée (surtout si vous commencez à échafauder votre plan d’évasion).

Il en est de même pour les relations avec les autres prisonniers, leur donner des objets utile ou les martyriser influera sur l’opinion qu’ils ont de vous, mais le niveau reviendra obligatoirement à 50/100 (neutre) au bout d’un moment, c’est donc difficile de maintenir de bonnes relations.

La grande évasion !

Mais revenons en au coeur du jeu, après tout, le but est ici de s’évader ! Là où ça va commencer à devenir intéressant, c’est qu’il va falloir réussir à caler votre évasion et toute sa préparation sans éveiller le moindre soupçon (logique me direz vous) et qu’il faudra donc continuer à se comporter comme un prisonnier modèle auprès des gardes, et nouer des relations avec d’autres détenus. Ces derniers vous donneront des quêtes, et vous rémunéreront en cas de réussite. Malheureusement ces dernières ne sont pour l’instant pas très variées, et même si elles sont aléatoires, c’est toujours le même schéma qui revient, tabasser untel, trouver tel objet, récupérer tel objet chez tel prisonnier, etc.

Pour gagner de l’argent, vous pouvez aussi travailler, ce qui vous donnera aussi accès à de nouveaux objets (qui ne seront pas forcement simple à sortir) tels que l’uniforme de garde à la lingerie par exemple. Vous avez un quota à effectuer chaque jours, et si vous ne l’atteignez pas, vous serez licencié (ce qui vous donnera plus de temps libre mais ne vous rapportera donc plus rien). L’argent gagné (par l’intermédiaire des quêtes ou du travail) vous permettra d’acheter des objets un peu plus rare à trouver auprès de certains prisonniers (qui ajusteront leur prix en fonction de leur opinion sur vous). On peut aussi regretter la solution de facilité prise par les développeurs concernant les choix un peu discutables des objets licites ou non (on peut sortir un couteau en plastique du réfectoire sans problème) et du fonctionnement des détecteurs de métaux qui, pour le coup, sont plus des détecteurs d’objets illégaux qu’autre chose, se balader avec une lame de rasoir c’est ok, mais passer avec un peu de terre ou un uniforme de garde sous le bras et c’est direction l’isolement.

Si vos PV tombent à zéro, c’est direction l’infirmerie, si un garde trouve un trou ou une grille de ventilation ouverte, ils se contenteront de colmater et de vous envoyer à l’isolement, car c’est forcement vous le responsable. En effet, de ce que j’en ai vu, vous êtes le seul prisonnier qui cherche à s’évader, et au moindre truc suspect que les gardes trouveront, ce sera vous le responsable, jamais quelqu’un d’autre. Je suis obligé de mentionner Prison Architect qui, même s’il n’est pas un jeu d’évasion mais de construction, gère bien mieux tout ce qui est objet de contrebande, détecteurs de métaux, fouilles, évasion des prisonniers, etc.

The Escapists est un jeu très prometteur et avec énormément de potentiel, mais il est selon moi trop frustrant à jouer en l’état actuel. Le jeu ne dispose pas non plus d’un contenu énorme (il est pour le moment limité à une seule prison) mais les développeurs ont promis d’en rajouter, ainsi que d’intégrer un éditeur pour créer ses propres prisons et les partager avec la communauté. Vous remarquerez que je n’ai listé aucun des moyen de vous évader de prison dans cette preview, je vous laisserais les découvrir par vous même. Et oui… il y a plusieurs façons bien différentes de s’évader.

Canardu57

Canardu57

Je suis un jeune geek de 26 ans passionné par l’univers du jeu vidéo et de tout ce qui tourne autour.
Canardu57

Les derniers articles par Canardu57 (tout voir)

Laisser un commentaire