Interview de Tony Beckwith – Studio Gobo (Disney Infinity 2.0)

Nous avons eu la chance il y a quelques jours d’avoir un court entretien d’une dizaine de minutes avec le patron du Studio Gobo, studio à l’origine de l’aventure Guardians of the Galaxy de DISNEY Infinity 2.0. C’est donc manette en main, aux commandes de Starlord, que Tony Beckwith a répondu à nos questions. (Le jeu étant déjà sorti au moment où vous lirez ces lignes, les questions seront axées sur son expérience personnelle plutôt que les éléments du jeu)

tony beckwith
Source de la photo : IGN

Première question, êtes vous vous-même fan de comics ou l’êtes-vous devenu en travaillant sur le jeu?

-“Et bien, j’ai grandi dans les 70’s en Angleterre, j’étais fan de “British comic” comme Judge Dredd ou 2000 AD. Mais beaucoup de gens au studio sont des fans de Marvel. Et quand la société est venue nous demander de faire l’aventure Spider-Man j’étais content mais les gars ont tous demandé à faire Guardians of the Galaxy plutôt et j’étais là: “Guardians of what?””

Qu’est ce que c’est que de Travailler avec Marvel? Vous ont-ils forcé à lire tous les Guardians of the Galaxy jamais écrits?

-“Haha, non pas ceux des 60’s! Umh sinon la différence est que si nous avions choisi Spider-Man, tout était déjà là pour bosser. Pour GotG il nous fallait avoir des infos sur le film, les costumes, les concept art etc…et c’est là que tout change. Bosser avec Marvel sur ces sujets implique des réunions secrètes dans une pièce du studio construite exprès pour, avec alarme, sas de sécurité, coffre etc… Tout devait rester à l’extérieur, pas d’Internet, pas de téléphones pas de stylo, c’était un peu fou.”

Vous avez réalisé le playset Pirates of the Caribbean, l’expérience était-elle différente cette fois avec le nouveau jeu?

-“Pas vraiment, la première fois était plus compliquée parce que l’on partait de rien. Là on avait déjà une petite idée de ce que l’on faisait et voulait faire. Le vrai défi vient plutôt du playset en lui-même. Sur PotC c’était immense il y avait 11 îles, un océan et beaucoup de customisation, cette fois tout est confiné en un seul espace, la station Nowhere.”

L’histoire du set GotG est-elle la même que celle du film qui vient de sortir?

-“Non pas vraiment, tout d’abord on a voulu rajouter quelques petits éléments qui plairont aux fans des comics. Par exemple, dans le film on aperçoit Cosmo 30 secondes, ici c’est un personnage important car il joue un plus grand rôle dans les comics. Sinon l’histoire ici est centrée sur les Guardians s’écrasent sur Nowhere, alors que Ronan est à leur trousse, Starlord doit remettre la pierre d’infinie au collectionneur tout en essayant de sauver la station minière.”

Pour finir, que voulez vous dire au peu de gens qu’il reste qui n’aiment pas les supers héros malgré tous les efforts de Marvel?

-“Juste allez voir le film (GotG), vous allez forcément aimer, puis allez en librairie et trouvez-vous les comics, et vous viendrez peut être jouer avec nous ensuite.”

Et voilà qui conclut notre petit entretien. Ce fut également l’occasion pour nous de jouer au set GotG quelques temps et d’avoir quelques infos de dernières minutes sur le jeu. Mais tout ceci vous sera expliqué dans la critique qui arrivera sur le site…

Laisser un commentaire