Risen 3 : Titan Lords

Après deux épisodes plutôt différents, Risen continue de nous plonger dans l’aventure avec plein de promesses et de volonté. Mais tout cela ne fait pas un titre d’exception et il faut longuement retravailler sa copie… De notre côté, on préfère aller droit au but pour cette fois, plutôt que de vous recopier aux mots prêts le test du second épisode.

Épopée de pirates

On reprend clairement l’univers du second épisode, fait de mythologies des mers, de flibustiers, de rhum et de trésors enfouis. Néanmoins, notre héros est désormais maudit, il a perdu son âme et doit la récupérer. En attendant, il peut passer dans le royaume des morts en une vue spécifique qui ajoute un peu de mystère et de “seconde couche d’exploration” aux niveaux proposés. Néanmoins, globalement, ce n’est pas d’une grande originalité. Cela sert surtout le scénario, plus intimiste, plus centré sur le héros que dans les précédents opus.

Comme précédemment, le principe d’évolution du personnage est on-ne-peut-plus intéressant et intelligent : au fil des niveaux gagnés, via l’apport de points d’expérience à chaque action réussie ou ennemi vaincu, on obtient des points de talents à dépenser dans des compétences spécifiques tels que le corps à corps, la constitution, etc. Plus vous avez de points dans une compétence, plus vous pouvez améliorer votre personnage et pour se faire, il faudra aller voir un “entraîneur”. Chaque entraîneur propose ses services dans des talents spécifiques, qu’il ne faudra clairement pas prendre à la légère !

Visuellement, on est dans du décevant, malgré un univers franchement intéressant. Les plans passent entre le très moche, les textures sales, le clipping, et les images d’Épinal dignes des plus beaux films de pirates. Néanmoins ce n’est clairement pas Risen 3 qui viendra faire fumer votre carte graphique. En même temps, ce n’est absolument pas ce que l’on attend de lui…

La tactique du Flibustier

L’histoire est passionnante, il faut l’avouer, mais elle prend son temps pour s’installer. Risen 3 souffre de ce même défaut qu’avaient les deux précédents jeux : les cinq premières heures sont infâmes, lourdes, ennuyantes, répétitives. Puis viennent les capacités qui s’améliorent, le scénario qui prend place, la possibilité de visiter plusieurs petites îles et population à la recherche de quêtes (très nombreuses), de coffres aux trésors et d’un meilleur équipement global. Vous avez aussi du Vaudou, encore plus poussé, vous permettant même de vous transformer en animaux bien pratiques aux déplacements. Bref, il y a du contenu, massivement, tout comme il y a de la durée de vie. Risen 3 a des défauts, mais aussi de grosses qualités. Et c’est bien ce qui est frustrant quand on écrit dessus !

Absolument tout provient des précédents épisodes et c’est bien ce qu’on peut lui reprocher de plus grave. Risen 3 est une sorte de condensé des deux premiers épisodes, de tout ce qui était intéressant, réussi, amusant, tout en ajoutant quelques parcelles de nouveautés qui ont elles aussi leurs qualités et leurs défauts. Cela en fait un jeu clairement décalé, pas au point, meilleur que les précédents mais très en retard sur le reste des productions du même niveau et du même budget. Cela lui porte préjudice, il en souffrira certainement moins sur la longueur et fait clairement partie de ces jeux auxquels il faut s’intéresser en période de promotions et de pénurie de grandes aventures. Bref, il est intéressant, mais très en retard. Que c’est dommage…

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Une pensée sur “Risen 3 : Titan Lords

  • 28/09/2014 à 18:29
    Permalink

    J’ai l’impression de lire un test de Risen 2 que j’ai dû arrêter suite a un bug dans ma sauvegarde.
    Je le ferais peut être un jour mais pas à prix fort. Dommage car tout l’univers du jeu est attachant…

    Répondre

Laisser un commentaire