Point Perfect

Avouez qu’avec un nom pareil, vous ne vous attendez à rien ? Sorti sur Steam sans jamais avoir eu de réelle promotion, Point Perfect aurait pus passer inaperçu. Et puis il a convaincu…

Curseur héroïque

C’est très facile d’expliquer comment se joue Point Perfect mais il faut avouer que sans tutorial, les premiers pas dans le jeu sont réellement complexes. A vrai dire, ma première partie fut très pacifique. Je pensais qu’il s’agissait d’un jeu de réflexes ou il fallait éviter tous les obstacles, ennemis et projectiles. Puis, je me suis pris l’un des tirs de vaisseau ennemi, qui a rebondi sur mon curseur. Je pensais alors qu’il fallait frapper les tirs pour les lancer sur les ennemis… Non, ne rigolez pas, je suis sérieux. Et devinez ? Ce n’était absolument pas cela qu’il fallait faire !

Dans Point Perfect, vous jouez un astronaute qui tente de réussir trois missions. Chacune de ces missions possède, aléatoirement, un principe de jeu (des ennemis qui viennent de la gauche de l’écran, des vagues régulières, des gros vaisseaux qui vous tirent dessus, etc…), une mission annexe en milieu de partie (cliquez rapidement sur tous les carrés qui apparaissent à l’écran, protéger un vaisseau allié…) et un boss de fin. Et les boss sont complètement dingues en termes de design…

Mais alors, quel est le gameplay ? C’est simple : avec votre souris, vous dirigez votre curseur et tentez d’économiser ses deux vies (ou trois si vous avez choisi le bonus de vie plutôt que celui du score ou de la protection en début de partie) en éliminant les ennemis. Pour se faire, vous devez… Les entourer. Comme vous sélectionneriez quelque chose dans votre petit Explorateur Windows, vous devez encadrer l’ennemi pour voir des projectiles les détruire dans la seconde. Aussi, des Power Up apparaîtront, jusqu’à trois collectables en même temps, permettant d’agrandir la zone de sélection.

“Allez, c’est la dernière !”

Vous voilà en train d’entourer les ennemis tout en les évitant, de vous battre contre un pixel mort, un ninja de l’espace ou l’infâme Meteo. Vous évitez les projectiles, tentez de comprendre comment faire rebondir ceux de vos ennemis sur d’autres de leurs comparses et faites exploser d’énormes vaisseaux en encadrant chacun de leurs boucliers. Bref, vous avez de quoi faire et ce, totalement aléatoirement, à travers trois missions distinctes. Une fois une mission terminé, vous obtenez un score. C’est le cumul des trois scores, des trois missions réalisées, qui vous donnera votre score final. Celui-ci devra tout d’abord dépasser les 200 points pour figurer dans le top, puis vous viendra l’envie de faire toujours mieux, de se confronter à celui de ses amis et du Web en général… Bref, c’est addictif.

Point Perfect aurait clairement mérité davantage de niveaux variés, mais vous avez quand même le droit à pas mal d’originalités et à une vingtaine de boss différents. Surtout, le jeu de Highcastle Studios est méchamment addictif. On en redemande toujours. D’ailleurs, maintenant que mon test est terminé, je sais ce qui me reste à faire…

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire