Box Out

Une petite boite en termes de personnage jouable : voilà ce que propose le jeu de Da Picky Monkey, un studio de développement qui utilise Game Maker Studio pour créer ses projets. Et mine de rien, voilà un titre qui montre bien à quel point cet outil, bien utilisé, peut être puissant…

« Box Out for summer ! »

C’est assez hallucinant de penser qu’on a tout vu avec un logiciel de création de jeux vidéo comme Game Maker et de se rendre compte qu’il y en a encore pour rivaliser de génie. Box Out est pourtant assez simple sur le papier : vous contrôlez une boite en carton qui possède des pouvoirs selon les niveaux parcourus. Ces pouvoirs lui permettent de passer quelques obstacles, de se comporter différemment, tout cela dans le but d’atteindre l’arrivée sans encombres. Il y a cette transformation en boule de feu permettant d’exploser des blocs spécifiques qui vous enflammerai sous votre forme de carton, mais aussi cette boule de pics qui se colle aux parois. La forme fantomatique traverse les dangers piquants et les lasers, pendant qu’une autre transformation plutôt lourde vous permet d’exploser des blocs au contact. Bref, Box Out, c’est un personnage qui change toujours de forme pour les besoins d’un level-design toujours plus complexe.

C’est mine de rien à travers 120 niveaux que ce jeu de plateformes et de réflexion se fait apprécier. Très joli (surtout grâce à des animations soignées, comme les cascades en 2D du plus bel effet), Box Out fait office de parfait petit jeu passe-temps pour toute la famille. On en tombe facilement amoureux, sans le prendre pour un incontournable pour autant.

« Box out forever ! »

Des modes de jeu, des défis de rapidités et de collecte de coupes dans les différents niveaux, viennent améliorer une durée de vie déjà franchement sympathique. Plus d’une dizaine de mondes aux thèmes différents sont proposés, ce qui fait plus de 100 niveaux à compléter. La progression est fluide, on n’est pas obligé de terminer tous les niveaux d’un monde pour passer au suivant, ce qui rend l’aventure loin d’être frustrante. Mieux encore : la rapidité habituelle de ce genre de jeu est ici minimisée, graçe à une très bonne gestion des types de niveaux proposés, qui se suivent mais tentent de ne jamais se ressembler en termes de pouvoir à utiliser.

Difficile de dire autre chose que « Box Out est un bon jeu, jouez-y ! ». Clairement il n’y a rien d’inoubliable mais il a ce petit truc, de feeling qui le rend si particulièrement attachant. Complètement passé inaperçu, comme trop souvent pour ce type de jeu, Box Out mérite toute votre attention et pourrait bien rendre votre week-end plus amusant et coloré que prévu. Vous en ferez, malgré tout, vite le tour, tant vous y reviendrez souvent pour en terminer chaque niveau. Il est plein de bonnes idées, mignon, amusant et fait de Da Picky Monkey un studio à surveiller !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire