Super Smash Bros pour 3DS

En général, les rassemblements de personnes qui aiment se la mettre dans la joie et la bonne humeur ne sont pas sous l’égide du “PEGI 12” et concernent un public assez restreint. Sauf si l’on bosse dans la politique. Enfin… Je ne suis pas allé vérifier mais c’est ce qui se murmure. Pourtant dans les grandes lignes c’est ainsi que l’on pourrait résumer Super Smash Bros sur 3DS. Un jeu qui se faisait grandement attendre par les fans de la saga, en attendant de pouvoir la main sur l’opus Wii U.

Tape moi si tu peux

On ne présente plus Super Smash Bros et pourtant, dans ma grande mansuétude je vais vous expliquer un peu le concept. Pour les amnésiques du fond, il s’agit ni plus ni moins du jeu de baston Made In Nintendo où les plus grandes têtes d’affiches cherchent à imposer leur présence en faisant parler leurs poings/épées/griffes ou tout ce qui peut servir d’arme. Les licences qui répondent à l’appel sont nombreuses. On retrouve les classiques de Legend of Zelda, Mario, Pokémon, Donkey Kong et j’en passe. Au rang des nouveautés de ce SSB, on pourra se délecter de la présence de certains personnages de Fire Emblem tels que Marth ou Lucina ainsi que Shulk de Xenoblade. Parmi les petits nouveaux issus de licences non-Nintendo on pourra prendre en main ce bon vieux Sonic, le poussérieux mais très fun Pac-Man ou encore quelques surprises que je me garde bien de vous dévoiler. Ce test n’a pas pour but d’être un étalage du contenu du jeu. Sachez juste que beaucoup de personnages sont à débloquer – avec quelques surprises très sympathiques – pour au final arriver à un roster de 49 personnages. C’est tout bonnement énorme. Jamais un SSB n’était arrivé à regrouper autant de personnages.

Toujours pour les amnésiques du fond (que je salue), je m’en vais détailler rapidement une partie de Smash Bros. Concrètement 4 combattants se tirent la bourre dans des niveaux inspirés des licences les plus connues de Nintendo. Contrairement à un Street Fighter ou un KOF, point de barre de vie, si vous prenez un coup c’est un pourcentage qui va augmenter. Plus ce chiffre est haut, plus vous aurez de chance d’être éjecté du niveau. C’est tout simplement ça SSB… Une sorte de jeu du Sumotori sous speed. Les contrôles sont simplissimes, une touche pour attaquer, une touche pour l’attaque spéciale. La subtilité c’est que chaque coup peut être lancé dans une direction différente, avec des effets différents en fonction de l’état du personnage (en l’air, au sol, en train de courir ou pas etc…). Toute cette gestion du placement fait le sel de SSB, et la mouture 3DS ne fait pas exception à la règle. Les combats sont speed, nerveux, techniques. L’honneur de la série est sauf, c’est un régal à jouer et à regarder.

Plaisir(s) solitaire…

Le gros désavantage de la plupart des jeux de baston, c’est le contenu solo famélique. Super Smash Bros pour 3DS vient dégommer cette idée à grands coups de rangers rouillées (si tant est que ça soit possible). Le contenu purement solo est juste énorme et les complétistes en auront pour leur argent. Lorsque j’ai lancé le jeu pour la première fois je découvrais un nouveau mode dans chaque sous menu. Ce jour-là il a fallu l’intervention d’une division entière de pompiers pour me réanimer. Comment évoquer tout ça sans tomber dans le listing bête et méchant ? Si vous vous sentez rouillé on trouve le classique mode entraînement, entouré de quelques mini-jeux rigolos du style 1 contre 100, ou un mode Homerun où il faudra envoyer un sac de frappe le plus loin possible. Si vous vous sentez l’âme d’un guerrier c’est par le mode Smash qu’il faudra passer. Dans sa version Classique, après quelques combats vous affronterez la fameuse Créa-Main si chère à la série. Dans ce mode j’ai apprécié la difficulté modulable de 0 à 9 afin de se tailler un challenge sur-mesure. N’importe quel profil de joueur pourra ainsi s’amuser. Dans sa version All-Stars c’est plus ou moins la même chose sauf que l’on affronte les icônes Nintendo dans l’ordre de leur apparition dans l’univers vidéoludique. Un petit hommage sympathique (mais pas transcendant non plus).

Néanmoins, la nouveauté solo la plus intéressante vient du mode Aventure Smash. Ici, il faudra parcourir une immense carte remplie de monstres qui une fois occis donnent des améliorations pour notre héros. Ces améliorations sont de l’ordre des statistiques tels que les dégâts, le saut, la vitesse… Hormis quelques moments où les monstres sont complètement abusés et increvables (c’est le cas du bon vieux Smogo par exemple) ce mode est LA bonne idée solo du soft. En 5 minutes il faut absolument trouver le maximum d’améliorations pour le deuxième round : le combat ! La nature de ce deuxième round est aléatoire et mettra à l’épreuve différentes capacités des personnages. Il peut s’agir d’une course de vitesse, de grimpette, ou même d’un simple combat. La tension est toujours au maximum et on espère toujours être plus rapide que ses adversaires pour récupérer nos précieux trésors. Mais ce n’est pas tout ! Avant de commencer l’Aventure Smash, il est possible d’équiper nos personnages de power-ups servant à se défaire des monstres plus facilement, de se soigner ou même d’être invulnérable. Il faut ainsi gérer au mieux les emplacements du personnage pour faire face au plus de situations possible. En plus de ça, on peut donner à nos héros des badges augmentant leurs statistiques de base tout en faisant diminuer d’autre. Exemple simple, un badge de force vous fera faire un bond dans les dégâts, mais vous sabrera niveau vitesse. Sous ses dehors un peu bourrin, ce mode est en fait très stratégique et intéressant. Voilà pour le solo, il y a encore moultes choses dont je n’ai pas parlé, comme les trophées à débloquer et quelques autres éléments… Mais c’est justement là-dessus que joue SSB : la surprise. Il y a sans arrêt quelque chose de nouveau à voir ou faire pour débloquer quelque chose… Et il serait dommage de se faire gâcher le plaisir de la découverte par un test sur internet n’est-ce pas ?

… ou à plusieurs

Que serait un jeu de baston sans son traditionnel jeu en ligne ? C’est là que l’on voit si un soft est promis à un bel avenir ou pas en général : la qualité de son netcode. C’est que l’on pouvait craindre en jouant depuis une console portable, à savoir un jeu en ligne pourri de lags et purement injouable qui aurait rappelé la bonne époque de KOF XIII. Soyez rassurés, il n’en est rien ! Le jeu online est un régal. En outre, tous les modes sont jouables en coop ou en versus et il est très aisé de trouver une partie. Je n’ai jamais eu de soucis pour trouver un adversaire à ma mesure. Bon par contre il est vrai que l’on retrouve souvent les mêmes personnages qui se sont pris l’étiquette de “cheatés” ou “complètement OP”. Honnêtement c’est purement subjectif. Certes il y a quelques noms qui sortent du lot, notamment Little Mac avec son jeu au sol redoutable mais complètement démuni une fois en l’air. Ou encore Amphinobi le Pokemon ninja très vif et insaisissable si joué par quelqu’un de compétent. Ganondorf est aussi très intéressant car il est difficile à éjecter en raison de son poids (l’effet post-série sûrement). J’ai aussi beaucoup aperçu de Samus Sans Armure en ligne, sauf qu’elle était manifestement jouée par des hommes-troncs vu la propension de ces énergumènes à faire n’importe quoi.

L’autre aspect à noter pour tout ce qui est online, c’est la personnalisation offerte par SSB. Il est possible de modifier de nombreux paramètres pour le mode Smash afin de jouer des matchs vraiment comme on le souhaite. Un plus vraiment appréciable. L’autre “grosse” partie customisation, c’est pour ce qui concerne le Mii. Pour la petite histoire, c’est un héros custom. En fait il se basera sur les Mii que vous avez enregistrés dans la console et c’est à vous de définir son style de combat (épée, poings, ou arme à distance) et de sélectionner ses attaques. Même si l’ajout est appréciable, je trouve que c’est le combattant le moins charismatique de tous et pas forcément le plus intéressant à jouer (il se base sur les attaques des personnages déjà existants). Il permet toutefois de tester certains combos perso qui peuvent être dévastateurs si choisis judicieusement.

Je vous trouve très beau

Vient le moment fatidique où je me dois de juger la qualité graphique et sonore de Super Smash Bros… Les couleurs sont vives, le framerate parfait. On ne va pas se leurrer, c’est probablement le jeu le plus beau de la 3DS. Les personnages sont beaux à pleurer, détaillés, les combats ont un feeling de fou. C’est simple, la portable de Big N fait tout comme une grande… si bien que l’on va probablement user la batterie de notre chère console jusqu’à l’épuisement du dernier ion. Vous l’aurez compris c’est vraiment magnifique. En plus l’effet 3D rend super bien et les stages gagnent ainsi en profondeur. Le framerate lui ne bouge pas et reste constant quelque soient les circonstances. Nintendo a aussi fait un travail admirable sur la lisibilité du jeu. L’action est souvent dézoomée à fond histoire que l’on puisse bien comprendre ce qu’il se passe. Inutile de dire que la 3DS XL est requise pour en profiter à fond…

Même constat sur la partie sonore. Les remixes sont géniaux et j’ai passé toute une session de jeu dans le menu où il est possible d’écouter les musiques, afin de profiter de certains morceaux tout simplement excellents. Mention spéciale au Megaman Medley ou à la reprise de Gerudo Valley de Legend of Zelda. J’ai genre “surkiffé” comme disent certains. J’émets malgré tout quelques réserves sur la voix de l’annonceur français qui manque un peu de conviction pour pleinement nous embarquer dans le trip foufou qu’est Super Smash Bros.

Conclusion

Je pense que vous l’aurez compris, après un test aussi dithyrambique un seul constat se dégage : Super Smash Bros est un jeu à posséder sur 3DS. Que vous ayez des affinités avec le genre du VS Fighting ou pas, peu importe. Le jeu est tellement modulable et riche que n’importe quel type de joueur peut prendre son pied dessus. Le complétiste purement solo, le challenger qui joue sa vie en multi voire le joueur n’ayant jamais touché à un SSB. C’est beau, complet et indécent de fun. En plus de ça, la partie musicale est un délice pour les oreilles et la bande-son originale se fait attendre – dans mon cas en tout cas -. Maintenant voilà ce que vous allez faire. Vous allez fermer ce navigateur (après avoir lu ce message), éteindre votre PC et foncer chez votre revendeur habituel. Si vous avez une 3DS, vous devez avoir Super Smash Bros.

FrereT0c

FrereT0c

Moine scribe Chaotique bon. Toujours là pour causer Blade Runner. Sait jongler avec des bananes.
FrereT0c

Les derniers articles par FrereT0c (tout voir)

Laisser un commentaire