Paranautical Activity supprimé de Steam par Valve

Il ne fait pas bon insulter et menacer Valve et Gabe Newell ! C’est ce qu’à découvert Mike Maulbeck, le développeur de Paranautical Activity qui a cru intelligent d’exploser en insultes, en capslock (la pire injure?) et en menaces sur Twitter après avoir remarqué que son jeu était inscrit en « Early Access » en une de Steam. (Alors qu’il ne l’est plus depuis quelques temps maintenant…)

jpgLe monsieur n’y est pas allé de main morte… Allant jusqu’à dire « Je vais tuer Gabe Newell. Il va mourir. ». Forcément, Valve n’a pas apprécié et son jeu Paranautical Activity a été purement et simplement supprimé de la base de données. Si vous l’avez déjà acheté, vous pouvez toujours y jouer. La page de communauté est toujours présente (remplie de gens qui se moquent de Mike Maulbeck, tant qu’à faire…) mais la page du magasin a disparue. La « punition » est de taille et Mike Maulbeck la prend en pleine face à en croire ses annonces sur Twitter.

Cette nouvelle un peu « people » pose une douzaine de questions très intéressantes sur l’industrie du jeu dématérialisé. Par exemple : Steam a-t-il un pouvoir aussi énorme sur la vie d’un jeu qu’il publie ? Valve a-t-il tous les droits sur la vie et la mort d’un jeu ? Mais pour l’instant… Mike Maulbeck se plaint, les gens se moquent de lui et cela tourne en rond. Pire : sur Steam, certains se mettent à sortir des discussions privées, des informations financières qui ne concernent que l’intéressé, bref… C’est moche. Comme souvent.

Pour finir, je vous suggère donc de rigoler bien fort de ce retour de bâton qui semble mérité, mais d’éviter de jouer le jeu du harcèlement. Nul doute que Mile Maulbeck ne doit pas se sentir très fier de ce qu’il a fait, ni vivre correctement cette sanction de Valve. Pas besoin de remuer le couteau dans la plaie…

Source (avec davantage d’informations et de tweets originaux) : Eurogamer

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

9 pensées sur “Paranautical Activity supprimé de Steam par Valve

  • Gawam
    21/10/2014 à 11:00
    Permalink

    C’est par ce genre d’agissement, répétés, que Steam finira par mourir. L’idée de base est belle, mais le pouvoir monte vite à la tête, et personne ne prend le temps d’apprendre des erreurs passées.

    Répondre
  • CosmosDash
    21/10/2014 à 11:34
    Permalink

    Y a pas de pouvoir qui monte à la tête ou quoi que ce soit ici, tu as une relation de business avec quelqu’un que tu menaces de mort, cette personne met fin à cette relation, point. Si demain tu veux vendre ton jeu sur un market d’appli, sur le store du XBox Live ou le PSN, et que tu menaces de mort l’un des employés (surtout ici le visage de l’entreprise) alors ton jeu ne finira pas dessus, c’est tout. Et c’est normal.
    Faut vraiment que les gens arrêtent de penser que les menaces (ici de mort, mais toutes autres menaces) n’ont pas tellement d’importance parce qu’internet et lolilol on est trop des trolls trop super mega drôle XDMDR.
    Après ces dernières semaines où la branche attardée des joueurs s’amusait à menacer de meurtre et de viol à tout va c’est bon de voir quelqu’un se prendre enfin un retour de bâton. Surtout que c’est pas la première fois que ce dev agît de façon complètement con.

    Répondre
  • Skywilly
    21/10/2014 à 11:48
    Permalink

    Ceci dit… Ils ont ce pouvoir, ils ont cette possibilité. Entre de mauvaises mains, qu’est-ce que ça ferait ?
    Parce que si demain Steam change de direction et que ça tombe dans les mains d’un gros con… Que va t’il faire de ce pouvoir ?

    Répondre
  • CosmosDash
    21/10/2014 à 11:56
    Permalink

    Steam est en position dominante c’est sûr, mais ils ont pas le monopole non plus, certains devs et/ou éditeurs décident de s’en passer et utilisent d’autres moyens de distribution, Steam n’est qu’un magasin, si la concurrence propose une meilleure offre les gens s’y déplaceront.
    Mais là je vois pas trop pourquoi parler de pouvoir, ils ont refusé de continuer à vendre un jeu dont le représentant vient de menacer de mort un de leurs employés, c’est une réaction normale. Steam ne doit rien à ce dev ou à un autre, les 2 parties ont une relation de créateur à distributeur et ont le droit d’arrêter de travailler l’un avec l’autre pour une raison X, surout quand cette raison est plus que légitime.

    Répondre
  • 21/10/2014 à 12:03
    Permalink

    Personnellement, je me pose la question de savoir pourquoi il est entré en rage mode. Le jeu est fini en fait ?

    Répondre
  • Skywilly
    21/10/2014 à 12:16
    Permalink

    Cosmodash -> Oui, tout à fait d’accord. Néanmoins, ils ont ce pouvoir. Si demain tu distribue en accord dans les magasins, ils ne vont pas se déplacer pour t’enlever des rayons, si ? A la limite il y aura un mail pour les magasins spécialisés, mais on te trouvera toujours en boutique. Le fait que ce ne soit pas matériel coupe toute possibilité de faire autrement (en cas d’injustice par exemple ?). Mais c’est très négatif comme pensée, je te l’accorde.

    Lloyd -> Oui. Il est sorti depuis peu de l’Early Access et Steam l’a toujours affiché en EA sur la une…

    Répondre
  • Gawam
    21/10/2014 à 13:08
    Permalink

    Il y avait un problème avant les insultes, et les problèmes sont assez fréquents. Rappelons le cas de Full Mojo Rampage, si je ne me trompe pas. Des détails qui coutent cher pour les créateurs, alors qu’ils paient déjà bien assez à Steam. Le mec s’énerve, c’est assez compréhensible, même si la violence et la publicité sont très contestables.

    La position dominante c’est justement le pouvoir que je pointe. Steam ne travail pas avec des créateurs, il les soumets à ses règles et ses envies. Ils rejoints d’autres boites de quasi monopole (Microsoft, Google, Amazon, Apple…) qui se moque bien de tout ces petits, ayant permis de vie ou de mort. Ça n’est pas une relation normale de partenariat ou de commerce. Ou ça ne devrait pas l’être.
    Lorsque le créateur commet une erreur, il est sanctionné dans la seconde. Lorsque Steam en fait de même, tout le monde s’en moque, il n’y a pas de possibilité de contester, faut faire avec. Très loin d’être équitable.

    Répondre
  • Ripper
    21/10/2014 à 13:17
    Permalink

    Sur l’exemple du magasin, c’est exactement la même chose. D’après le Twitter du développeur, tout achat sur l’Humble Store fournit toujours une clé Steam, et il y en aura tant que le développeur aura encore des clés en stock. Dans un sens, il peut continuer de vendre son jeu sur Steam jusqu’à qu’il n’y ait plus de stock. En cas d’un événement semblable avec un magasin, ils vont évidemment vendre les copies restantes mais ne se réapprovisionneront plus et arrêteront de le vendre une fois qu’il n’y aura plus d’exemplaire disponible. C’est peut-être plus “visible” ici dans le sens où le jeu n’est plus affiché sur Steam comme il pourrait l’être en rayon, mais je pense qu’il n’y a pas de grandes différences en soi.

    Répondre
  • 21/10/2014 à 23:35
    Permalink

    Si l’on peut légitimement se poser des questions quant à la situation de quasi monopole de Steam et donc du pouvoir qui en découle, prendre cet événement comme exemple du déséquilibre est tout de même malvenu. Quand bien même il existe des soucis entre les deux partenaires, quand l’un se met à menacer l’autre de mort via des outils de communication publics, et que celui qui menace représente pour ainsi dire l’intégralité de sa boîte, je ne vois pas trop comment on peut reprocher à la victime des menaces de cesser toute travail commun.

    Répondre

Laisser un commentaire