Cyberpunk 3776

Notre expert en Shoot’em up, Bestio, vous en avait déjà parlé il y a un peu moins d’un an (la preview est toujours en ligne) et Cyberpunk 3776 est enfin sorti. Revenons donc un peu plus en profondeur sur ce titre qui avait l’air bien prometteur…

Non, ce n’est pas le nouveau jeu de CD Projekt

Pour les mauvais élèves n’ayant pas lu la précédente preview, Cyberpunk 3776 est un schmup à l’horizontale. Vous incarnez un pilote à l’esprit assez troublé qui n’a plus rien à perdre et se jette seul dans la bataille. Votre vaisseau ne possède qu’une seule arme qui surchauffe à force de tirer. Il faut donc l’utiliser avec parcimonie tout en essayant de tuer un maximum d’ennemis pour avoir le meilleur score possible. Aucune balle ne doit être gaspillée. Mais vous pouvez tout de même améliorer le vaisseau : la santé, le bouclier, la puissance et la cadence de tir, sans oublier le système de refroidissement de l’arme et l’augmentation de la force de tir quand l’arme commence à surchauffer. Tout cela coûte des points qui se récupèrent aléatoirement dans les niveaux.

Ces points ne se perdent pas même si vous échouez la partie. La difficulté est donc modulable : si vous avez les même skills que notre super-Bestio, vous n’accumulerez pas beaucoup de points d’amélioration, et votre vaisseau restera relativement faible, augmentant donc la difficulté pour survivre. Si au contraire vous êtes aussi nuls que moi, vous obtiendrez de plus en plus de point en recommençant les niveaux, et améliorerez votre vaisseau en conséquence, rendant la tâche bien moins difficile. Cependant, Cyberpunk reste largement faisable en étant patient même pour les plus mauvais.

Très bon mais trop court

Chaque niveau se conclu par un boss, assez simple si on trouve la bonne technique pour le battre. Mais avec seulement 7 niveaux, Cyberpunk est un peu trop court et c’est vraiment dommage. Bien qu’un peu répétitif dans la progression de chaque mission, le jeu est véritablement fun et surtout très beau avec ses graphismes particuliers et ses images subliminales qui donnent une ambiance plutôt profonde. La musique joue un grand rôle aussi et la voix-off vient compléter cette atmosphère légèrement oppressante. Pour le temps qu’il dure, Cyberpunk est réellement un bon jeu.

Pour les amoureux des schmups, skillés ou complétement nuls, Cyberpunk est fait pour vous. Malgré sa brièveté, on prendra plaisir à le refaire pour augmenter son vaisseau à fond ou simplement faire le meilleur score possible. Il ne fait aucun doute qu’il vaut largement ses dix petits euros, d’autant plus si c’est pour soutenir un éventuel futur projet du même développeur.

LeenUyth

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.
LeenUyth

Les derniers articles par LeenUyth (tout voir)

Laisser un commentaire