Plush

« Range ta chambre ! », on a tous vécu ce moment horrible ou après avoir entassé un tas de jouets, on doit les ranger dans des meubles bien trop petits pour eux. Et puis il y a ce lit, jonché de peluches. Et tous les enfants ont un principe bien particulier de rangement, auquel les parents ne peuvent rien comprendre ! C’est toute l’histoire de Plush…

Peluches à associer

Puzzle-Game de son état, Plush nous demande de ranger efficacement des peluches sur un lit d’enfant. Efficacement, pas dans le sens des parents qui voudraient ne plus rien voir, mais bien dans celui des enfants qui sont persuadés que telle peluche ne s’entend pas avec telle autre. C’est ainsi que sur ce lit, l’hippopotame veut des amis ours mais qu’il préfère, comme tout le monde, éviter le putois. Les ours, eux, sont très sociables, contrairement aux licornes. Seuls les petits chevaux peuvent approcher les bêtes légendaires. Reste ces petits chats bondisseurs qui aiment être à une certaine distance…

Cinquante très courts niveaux sont proposés, mettant en avant tout ce beau monde sur le lit, des peluches à contrôler à la souris avec un petit effet de flottement pour compliquer la chose, puis quelques pièges : des oreillers bloquant le passage de votre curseur et des tanks du petit-frère qui laisse traîner ses jouets. Pour se débarrasser de ceux-ci, il suffira de les envoyer balader avec une grosse peluche et de les sortir de la zone du lit. Rapidement les puzzles se compliquent sans jamais être horribles de difficulté et sont toujours assez amusants. Dommage qu’ils soient si peu nombreux.

Parfait pour les plus jeunes

Plush est un bon jeu, mais il est tellement court qu’on l’oublie vite. C’est tellement dommage ! Fort pourtant de ses trois modes de difficulté (en Easy vous faites ce que vous voulez, en Normal vous ne devez pas faire tomber une peluche du lit et en Hard, vous n’avez aucune indication visuelle pour savoir si oui ou non les peluches s’entendent bien), Plush ne propose pas assez de niveaux et se répète énormément. Du coup, on l’apprécie beaucoup pour ce qu’il est, mais il ne reste pas longtemps installé.

Néanmoins, pour les plus jeunes, c’est vraiment un bon petit jeu. Les enfants apprécieront très rapidement les peluches au look adorable et les petits cris de la jeune protagoniste qu’on ne voit jamais. Aussi, Plush est simple d’accès, très simple à comprendre et à jouer, ce qui est une qualité supplémentaire pour un jeune public auquel on le conseille complètement.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.