Proun +

Qu’est-ce qui est rond et qui tourne autour d’un tuyau ? Si vous nous suivez depuis la création du site, vous savez que c’est Proun, le jeu de Joost van Dongen. Auparavant à petit prix, proposant en plus un éditeur de niveaux, Proun + débarque aujourd’hui avec toujours plus de niveaux. Mais au-delà du contenu supplémentaire, que faut-il en penser ?

Joost les bons tuyaux !

De l’art moderne, voilà comme est considéré Proun par son auteur. Vous y jouez une sphère qui roule sur un ersatz de tuyau. Pour seules directions, vous avez la possibilité de faire tourner cette sphère autour du dit tuyau, dans le but d’aller toujours plus vite. Il vous faut éviter tous les obstacles, souvent des formes géométriques envahissantes qui vous bloquent le chemin. Souvent, vous devrez aussi passer par cette petite sortie creusée au milieu d’une grande forme qui, elle aussi, tourne autour de ce tuyau maléfique. L’objectif final étant de rejoindre la ligne d’arrivée et de faire plusieurs tours de niveaux.

Dans Proun +, tout a été amélioré : le visuel, les sons, le nombre de niveaux, mais aussi la présence de fantômes à battre et une vraie compétition de podium pour chaque course. Néanmoins, cela reste essentiellement le même jeu et rien ne vient le différencier de son aîné si ce n’est sa durée de vie augmentée. Mais du coup, est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

Durée de vie améliorée

Proun + a de belles qualités, à commencer par un nombre de niveaux sympathiques à débloquer et plusieurs modes de jeu allant crescendo point de vue difficulté. Son seul mais gros problème, déjà présent chez son grand frère, c’est un certain manque de rythme par moment. Quand vous êtes à vive allure et que vous touchez un obstacle, la vitesse s’arrête nette et vous repartez à petite foulée, ce qui est plus frustrant qu’autre chose. Alors oui, casser le rythme du jeu et la meilleure des punitions en cas de faux pas, mais cela reste ennuyant par moments.

Il est aussi obligatoire de parler de l’effet relief proposé par la Nintendo 3DS. Très profond, donc très ennuyant pour les yeux, il ne semble être gérable visuellement que par les possesseurs de New 3DS et son relief plus large. Avec l’ancien modèle, vous serez toujours en train d’essayer de vous positionner et de faire le point, ce qui est peu compatible avec le fait d’être concentré sur votre course.

Au-delà de ces petits détails, Proun + reste le sympathique petit jeu qui fait passer le temps. Les premiers niveaux, lents, sont laborieux. Mais une fois passés ces premiers pas obligatoires, on découvre des niveaux de qualité, rapides et visuellement très chargés. C’est là que le statut « d’œuvre d’art » se pose puisque Proun + est tellement original visuellement qu’il partagera son public, que celui-ci accroche ou non au gameplay.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire