Action Henk

Les speedrunners envahissent nos jeux indépendants depuis quelques mois maintenant. Sorti de l’Early Access d’où il est resté assez longtemps, Action Henk débarque enfin en version complète pour proposer des courses chronométrées infernales. Mais point de vue gameplay, c’est quoi ses originalités en fait ?

La course à la mort : 37eme tentative

Je suis nul aux Runners, encore davantage quand il faut jouer les Speedrunners. Action Henk me l’a prouvé et c’est ce qui prouve qu’il est de qualité : il ne me laisse aucune chance de percer sans apprendre de mes erreurs. A gauche : votre personnage, cinq secondes après le lancement du niveau vous devrez le faire avancer vers la droit, sauter par-dessus les obstacles, mais aussi et surtout glisser sur les inclinées vers le bas dans le but de prendre de la vitesse. Henk, le gros buveur de bière beauf qui sert de personnage principale, le fait même sur les fesses.

Ohlala, c’est rigolo, il surfe sur ses fesses ? C’est aussi et surtout très stratégique car il faut apprendre à lâcher ce « surf », à sauter au bon moment dès que la pente remonte un peu, pour prendre toujours plus d’élan et de vitesse. C’est très intelligent et cela demande beaucoup de temps pour être maitrisé convenablement. Une astuce : activez le fantôme « Médaille d’Or » de l’intelligence artificielle pour avoir un aperçu de ce qu’il est possible de faire. Cela permet de gagner pas mal de temps en découverte de gameplay et stratégies à établir manette en main.

Que tu as de grandes dents !

Le but est donc d’atteindre la ligne d’arrivée le plus vite possible, en incarnant un personnage aun look complètement moche. Se voulant des figurines vivantes, les héros de Action Henk sont visuellement très dérangeant, franchement moches. Heureusement, le jeu est beaucoup plus chouette visuellement. Que ce soit les mondes très variés, resplendissant de mille lumières et effets réussis, ou les musiques d’ambiance qui font très bien leur travail, on ne peut pas nier qu’Action Henk est un jeu soigné. Il n’y a que ce character design, incompréhensible, qui fait tache au milieu de merveilles.

Simple d’accès, Action Henk demande évidemment de recommencer mille fois le même passage. Heureusement, les chargements sont très rapides (voire inexistants une fois dans le niveau). Mieux encore, quelques originalités de gameplay viendront changer un peu la donne, à commencer par un grappin qui permet de s’accrocher et se balancer aux parois supérieures. La prise de vitesse est alors différente, le contrôle de cet outil change complètement la donne. Passionnant.

Reste que les niveaux ne sont pas excessivement nombreux (environ 70 pour dix mondes) même si cela reste une bonne durée de vie, surtout en termes de médailles à collecter. Car si vous pensiez que le jeu se contenterait du bronze, de l’argent et de l’or habituels, c’est que vous n’avez pas encore obtenue votre première médaille arc-en-ciel ! Action Henk est un très bon runner, autant en solo qu’en multijoueur (en ligne !) et mieux encore : il propose un éditeur de niveau très simple et est compatible Steam Workshop. Un jeu qui prouve qu’une phase de Early Access peut clairement avoir du bon !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.