Preview – Jotun (PC)

Peu à peu, on voit arriver sur le marché du jeu vidéo des jeux faisant appel à autre chose que la mythologie asiatique ou occidentale classique. Il est étonnant même de voir la mythologie scandinave si peu utilisée alors qu’elle est parfaite pour être appliquée dans le média vidéo-ludique.  Faut-il attendre cette action-exploration qu’est Jotun ?

Impress the gods..

On le sait tous, les vikings sont un valeureux peuple guerrier sans pareil, où le plus important est de mourir avec honneur sur le champ de bataille pour accéder au sacro-saint Valhalla. Pas de chance pour notre guerrière à couettes rouges (cœur cœur, tu ne peux pas test), elle est morte dans le déshonneur. Du coup elle part en quête de créatures plus terrifiantes les unes que les autres afin de leur tataner le popotin, uniquement pour impressionner les dieux et accéder au paradis nordique. Cette preview nous présente un des cinq environnements prévus. On y trouve quatre maps : un hub principal, deux zones d’exploration et une arène où l’on devra se battre contre un Jotun (un énorme guerrier qui fait minimum douze fois votre taille). Pour accéder à l’arène du boss, vous devrez d’abord trouver deux reliques, une dans chacune des zones d’exploration.

.. and bore the players

Le gros problème des zones est qu’elles sont vides. Il n’y a aucun ennemi sur qui fracasser votre énorme hache. Vous ne faites que marcher, marcher, sans trop savoir où aller jusqu’à trouver l’un des points d’intérêt de chaque map au nombre de trois différents : l’autel de la relique (votre objectif principal) et deux types d’autel de dieux. Le premier, disponible sur toute les maps d’exploration, est la fontaine de Mimir qui vous permettra de regagner de la vie.

Le second type concerne des autels à l’effigie des dieux. Ces derniers vous permettront de gagner des pouvoirs magiques. Cette preview en contient deux : La statue de Thor, qui vous permet de donner des coups puissants électrifiés, et celui de Freyja qui augmente votre vitesse de déplacement. Les pouvoirs vous seront utiles uniquement pendant les combats. Les deux zones d’explorations, si elles sont dépourvues d’ennemi, ne sont pas sans danger. La première zone à des conditions climatiques sévères, c’est-à-dire que, de temps en temps, une tempête de neige se déclenche. Si vous n’êtes pas à l’abri derrière un énorme rocher, vous perdrez des points vie. Si le principe est plutôt sympa, il ne fonctionne pas. A aucun moment le joueur va se sentir en danger étant donné qu’il y a un abri sur chaque petit îlot de la map et que vous avez largement le temps d’aller d’un îlot à un autre entre deux tempêtes.

La seconde zone quant à elle se passe sur un énorme lac gelé, où un énorme serpent de mer essaiera de vous manger. Encore une fois, vous aurez largement le temps de sortir de la zone d’effet d’attaque. Autre problème des deux maps d’exploration : le background. La diversité dans le design de chaque élément est tellement pauvre que l’on a l’impression de tout le temps voir la même chose. On retrouve ici un peu le syndrome de Titan Souls : un design plutôt chouette mais qui est globalement raté, car trop grand et sans vie, avec le même problème de perspective. C’est dommage, car le design du bestiaire (notre héroïne et le Jotun) ainsi que toutes les statues et autres autels ont un design extra. Mais l’environnement ne suit pas.

For Honor

Heureusement tout n’est pas morose dans ce titre. Il reste la deuxième grosse partie : la BASTON ! Le combat contre le premier Jotun est plutôt cool. Malgré le fait que vous n’arrivez pas plus haut que ses orteils, votre énorme hache ainsi que la faveur des dieux vous permettrons d’en venir à bout. Vous avez à votre disposition une roulade pour l’esquive, un coup normal, rapide d’exécution mais qui fera peut de dégât, une attaque puissante, longue à exécuter, mais faisant bien plus de dégâts. Enfin, un dernier bouton vous permettra d’activer la compétence offerte par les dieux. Afin de ne pas rendre les combats trop simples, chaque pouvoir que vous obtenez auprès d’un dieu ne sera utilisable que trois fois, et donc à utiliser au bon moment.

Pour cela, vous devrez observer les patterns du Jotun afin de comprendre comment il attaque et quand l’attaquer. Heureusement, l’ordre des attaques est aléatoire. Il faut se baser sur la posture du Jotun afin de comprendre quelle est l’attaque qu’il va exécuter. Evidemment, au fil du combat et surtout des dégâts que vous allez lui infliger, ses attaques ainsi que l’environnement évolueront pour vous rendre la tâche plus difficile. Du tout bon.

Une première approche refroidie.

On ne peut pas dire que cette première approche de Jotun est convaincante. Si le Boss Fight est réussi, la partie exploration est d’un ennui terrible. Malgré la condition propre à chaque zone explorée (la tempête de neige et le gros serpent), celles-ci ne suffisent pas à elles seule à distraire le joueur. Il  manque vraiment quelque phase de puzzle, sans que ceux-ci soient forcement complexes, pour l’obtention de la sainte relique, ainsi que plus de diversité quant au décor de chaque zone (même si je conçois qu’il est difficile d’en avoir dans un désert glacé). Si le niveau des Boss Fight est  maintenu et l’exploration grandement améliorée, alors Jotun méritera que l’on se penche sérieusement sur son cas lors de sa sortie prévue pour septembre.

MAJ : A l’heure de publier cette première preview réalisé sur la version alpha de Jotun, Thunder Lotus Games a décidé de publié la version bêta du jeu, avec quelques modifications, dont l’ajout d’écran de chargement entre chaque zone et surtout, un nouvel environnement. Ce dernier se passe dans des mines souterraines contrôlées par des nains. Comme pour la première zone (de neige), vous devrez trouver deux runes, dans deux zones séparés, pour avoir accès au nouveau boss. On retrouve les mêmes problèmes, mais un point moins atténué puisque les zones sont plus petites. Comme pour les zones de neige, chacune des deux zones aura sa règle, une sera un labyrinthe alors que la seconde aura des hordes de nains à tabasser. Encore une fois le boss de fin de zone est extra et plaisant à combattre. Cette mise à jour rassure quand même quant à la qualité finale du titre.

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

2 pensées sur “Preview – Jotun (PC)

  • 23/07/2015 à 14:19
    Permalink

    La direction artistique est de toute beauté en tout cas. Elle me rappelle The Banner Saga.
    Espérons que ce problème d’ennui soit résolu dans la version finale, parce qu’il est super attirant ce jeu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.